Partagez
Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 72
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateurhttp://modernvampire.forumactif.com

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Mer 16 Mai - 20:48
Posté derrière la demoiselle et la dépassant d'une bonne tête et demi, Tatsuyuki pouvait parler discrètement à Heiana. Même si la bibliothèque était vide et que normalement ils auraient du être dehors, vu le coup de feu donné par Yamada... Mais cette proximité et cette hauteur lui donnait un avantage dans ses paroles, et ce qu'il voulait, c'est appuyer ses dires :

- « Tu ne courrais pas après Yamada pour l'attraper, je me trompe ? Il y a cette lueur de curiosité dans tes yeux qui brille de mille feux.. mais tu vas finir par t'imoler à force d'alimenter ce feu. Pour faire court, personne -je dis bien PERSONNE- dans le lycée ou dans cette ville ne connait mon secret... Mais si tu as du temps à tuer, je t'en prie, interroge tout le monde. Mais sache que ce sera du temps perdu pour les exams et tout ce qui suit. »

Minomiya lacha alors doucement de la demoiselle. Il attendit quelques instants et suivit Heiana jusqu'à ce qu'elle aille s'installer à une table. Le vampire prit le temps de s'asseoir à côté d'elle. Leurs tenues contrastaient énormément, d'un côté la demoiselle en uniforme scolaire, de l'autre l'étudiant en tenue de sport.. Et dire qu'ils aillaient peut-être se disputer le titre de 1er de la classe ou des Terminale, cette année..



Revenant au livre, rien que la couverture éveilla quelques idées au garçon. Ayant comme nom « Le syndrome de l'incube », il comprit à moitié la situation.
Ouvrant l'ouvrage, les deux jeunes gens lisaient en diagonale les principales pages du bouquin. Arrivés au milieu, Tatsu remarqua en même temps qu'Heiana un passage plus qu'intéressant. Le vampire s'empressa de le lire à voix tout juste audible pour Kiyomizu :

- « Les incubes -succube pour le terme féminin- est un démon mâle qui prend corps pour abuser sexuellement d'une femme endormie. Velu, hirsute et souvent représenté comme possédant des pieds de bouc, l'incube peut également s'en prendre aux hommes [...] » ²

Pour Tatsu, tout commençait à s'éclaircir dans son esprit. Il lut ensuite la phrase qui pouvait tout expliquer.

- « […] Sa forme est variable, parfois éthéré, il peut prendre possession d'un corps humain ou animal, voire celui d'un autre démon ou esprit. » ²

Tatsu posa brusquement son dos contre le dossier de la chaise. C'était clair maintenant. Alors, il s'empressa d'expliquer la situation à la demoiselle qui, contrairement à lui, ne voyait pas (ou n'a pas conscience de les voir) des êtres surnaturels tous les jours …




- « Kiyomizu, j'ai compris ! Yamada est sous l'emprise d'un incube, et ce dernier le contrôle car il nous en veut, à nous deux... mais qui est-ce qu-... »

Tatsu se tut aussitôt, les pièces du puzzle s'entremelaient petit à petit, la situation était claire comme de l'eau de roche :

- « C'est Butaniku. C'est notre prof de bio qui est l'incube ! Tout est clair, c'est pour ça qu'il s'en prenait à des jeunes femmes, et à toi également !.. Ah.. et pour Yamada je crois comprendre pourquoi il est tombé sous son contrôle... Il devait être dans un moment de faiblesse dans sa vie amoureuse, ou bien simplement homosexuel. Car Butaniku aurait bien pu posséder une fille, se lier d'amitié avec toi, tout cela aurait pu être bien plus simple ! »

Maintenant que la situation était claire, il fallait agir, mais comment ?

² (Source : Wikipédia, oui je sais c'est pas fiable mais j'm'en balek wesh)
avatar
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Dim 17 Juin - 13:42
Toujours entre la bibliothèque et Tatsuyuki, Heiana ne fit aucun mouvement, elle se contentait d'écouter chacun des mots prononcés par le lycéen en silence. Le regard fixé sur l'un des livres, Heiana ne portait aucune importance au titre de ce dernier mais semblait plutôt songeuse. De plus, cette position l'a mettait en position de faiblesse, chose qu'elle détestait.

« - Tu ne courrais pas après Yamada pour l'attraper, je me trompe ? Il y a cette lueur de curiosité dans tes yeux qui brille de mille feux.. Mais tu vas finir par t’immoler à force d'alimenter ce feu. Pour faire court, personne - je dis bien PERSONNE - dans le lycée ou dans cette ville ne connait mon secret... Mais si tu as du temps à tuer, je t'en prie, interroge tout le monde. Mais sache que ce sera du temps perdu pour les exam's et tout ce qui suit. »

En gardant toujours le silence, Heiana se tourna vers Minomiya et leva les yeux vers ce dernier pour simplement hocher la tête puis, en posant une main contre son torse, elle avança vers une table, suivie par le mystérieux lycéen.

Je ne compte pas abandonner aussi facilement, Minomiya.

Heiana écoutait la lecture de Tatsuyuki mais ne faisait pas forcément le lien malgré son intelligence, elle avait un esprit bien trop rationnel. Cela était un indice malgré Tatsuyuki concernant son secret : comment pouvait-il effectuer de tels liens avec le surnaturel sans le côtoyer ? Piste à creuser pour Heiana. Bref, à la fin des paroles du garçon, elle prit la parole :

« - Mais pourquoi se mettre en difficulté et charmer un homme? Pourquoi ne pas s'en prendre directement à moi autrement que par le... viol? Dit-elle en déglutissant en abordant ce sujet sensible puis elle reprit, pourquoi s'en prendre autant à nous? »

Heiana se posait beaucoup de question sur les motivations de Butaniku à agir de cette façon et pas d'une autre mais une chose était commune aux deux jeunes lycéens : Il fallait agir. La question maitnenant était comment ? Elle avait peut-être une idée...

« - Minomiya, je pense avoir une idée... Garde ton calme, d'accord ? Dit-elle en attendant sa réponse, elle commença à déballer son plan en chuchotant. Je pense qu'il faut que je me rapproche de Butaniku dans l'objectif de mettre un terme à sa vie mais pour cela, il faut que nous trouvions une arme capable de le tuer. En jouant la comédie en disant que je regrette mes réactions passées, qu'il ne soit pas allée jusqu'au bout car il est obstinément présent dans mes pensées, j'ai besoin de lui pour me... satisfaire et réussir mes examens pour te battre : montrer de la faiblesse est la clef.

Son expression était empreinte de dégoût mais dans son regard était présente une lueur de confiance.
avatar
Admin
Messages : 72
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateurhttp://modernvampire.forumactif.com

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Mar 19 Juin - 23:01
Ce prof, un incube ? Tatsu avait encore un mal fou à se l'incruster dans l'esprit. Pour montrer cette difficulté, il se frotta le front assez rudement, faisant dans allez-retours entre ses yeux et ses tempes. Le jeune vampire qu'il était n'avait pas encore fait face à de nombreuses créatures surnaturelles.. Pour tout dire, c'était la première fois qu'il se faisait un incube en ennemi. (Habituellement, ils préfèrent se jeter sur lui... avant de se prendre la ristourne du siècle).

Tout en essayant de rester concentrée sur ce que disait Heiana, Tatsu tenta de lui répondre ce qui lui passait par la tête :


-"Les lois du code pénal se valent aussi sur les êtres surnaturels. Il vit avec nous, donc il doit respecter nos moeurs. Sinon il est considéré comme criminel et est soit fiché, soit derrière les barreaux. Il veut être discret."

Et dans toute cette nouveauté, ces choses découvertes, il faillit tomber de sa chaise en entendant le plan de Heiana.

-"Je crois que tu veux me faire faire un arrêt cardiaque, ma parole ! Tu aimes vraiment les situations à risque !"

Le jeune homme expira fortement, et prit quelques secondes pour réflechir. Déjà, stop ! Mettre vie à la vie du prof ?! Doucement ma belle !

-"Alors, on va juste revoir une partie de ton plan : On ne tue personne. Si c'est une créature surnaturelle, on le purifie... Ou un truc du genre ! ça doit bien se trouver dans un des livres ! On est pas des criminels bon Dieu !"

Mais une petite étincelle, une sorte d'ampoule s'alluma dans l'esprit du vampire. Il regarda du coin de l'oeil Heiana et commença a se poser plusieurs questions, dont une principalement : Heiana avait-elle déjà tué ? Avait-elle déjà vu quelqu'un mort ? Ou encore Avait-elle vu quelqu'un mourir devant ses yeux ? Pour parler aussi librement de "mettre fin à la vie".


Alors que Tatsu tenta de jeter un oeil à l'ouvrage pour trouver un moyen certain de ne pas tuer le prof, la grande porte de la bibliothèque commença à s'ouvrir.. Comment n'avait-il pas pu entendre les pas ??? Il avait perdu sa concentration quelques secondes, et maintenant ils étaient fichus !!

Il se retourna à la vitesse de l'éclair vers Heiana, posa son doigt en signe de silence sur ses lèvres, et l'enveloppa dans ses bras. La seconde d'après, il étaient cachés, confinés dans un coin de la bibliothèque, en dessous des escaliers qui menait à l'étage de la même pièce.
Pour être certain d'empêcher Heiana d'être surprise, il lui plaqua sa main contre sa bouche. Il venait (pour se sauver tous les deux) de commetre l'irréparable et d'être à la limite de se téléporter pour qu'il la cache avec elle. Il aurait tellement pu la laisser seule, face à la personne qui venait d'entrer dans la pièce. Aaaah, il avait l'impression qu'il ne pouvait en être autrement... Bizarre.

Maintenant, il devait attendre et s'assurer que la personne qui venait d'entrer allait ressortir aussi vite pour qu'ils puissent s'échapper !
avatar
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Ven 29 Juin - 20:58
Entendant la réaction de Tatsuyuki, Heiana n'était pas vraiment surprise par cette dernière puisqu'elle se doutait qu'il ne réagirait pas très bien.

« - Je crois que tu veux me faire faire un arrêt cardiaque, ma parole ! Tu aimes vraiment les situations à risque ! »

Ce dernier enchaîna aussitôt :

« - Alors, on va juste revoir une partie de ton plan : On ne tue personne. Si c'est une créature surnaturelle, on le purifie... Ou un truc du genre ! Ca doit bien se trouver dans un des livres ! On est pas des criminels bon Dieu ! »

Heiana écoutait chacune des paroles de Tatsu en notant chacun des détails qui lui permettrait de découvrir sa véritable identité, c'est pour cela qu'elle devait être sur le qui-vive et ne pas oublier de tout répertorier dans un carnet dès que possible, c'était quelque chose qui demandait beaucoup d'énergie concernant la mémorisation. La jeune fille restait silencieuse en portant son intention sur les bouquins face aux deux lycéens, concentrée sur sa tâche, elle ne fit pas attention à ce qu'il se passait autour d'elle. C'est pour cela qu'elle fut étonnée de sentir un doigt se poser sur ses lèvres, des bras l'envelopper et se déplacer sans vraiment sans rendre compte... Rêvait-elle ? Drôle de sensation, elle se sentit prise de vertiges ainsi que de nausées. Elle voulut exprimer son mal-être mais la main de Tatsuyuki l'en empêcha.


Les yeux alors dans les vagues, elle n'était pas en état de voir qui était présent dans la bibliothèque et ne comprit pourquoi ils devaient être cachés de cette personne. Elle crut tout de même reconnaître la voix de Butaniku et elle comprit qu'il était d'agir pour leur plan, du moins un avant-goût. Malgré son mal-être, elle leva les yeux vers le lycéen et tenta de communiquer avec ce dernier, elle se mit à se remuer pour tenter de se lever en retirant la main de sa bouche. Elle sentit la résistance du lycéen mais insista quand même. Une fois debout, elle tituba légèrement en posant une main contre ses lèvres et essaya d'avancer vers le professeur en restant quand même discrète. Elle tenta de prendre la parole mais cela ressemblait plus à un murmure étouffé.

« - ... P-Professeur... »
avatar
Admin
Messages : 72
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateurhttp://modernvampire.forumactif.com

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Ven 6 Juil - 0:23
Relachant sa vigilance qu'une seule seconde, Heiana s'était défaite de l'étreinte de Tatsuyuki. Dans un élan, il tente de la rattraper, en vain.



Dans cette vaine tentative, le vampire ne put retenir un juron. Qu'est ce qu'elle cherchait à faire bon sang ?! Ne comprenait-elle pas que Butaniku était ici pour l'éradiquer de la surface de la terre ?

OST : https://www.youtube.com/watch?v=T8VRrRJ-Dik&list=PL_bS9m3CnF7Gsv-nvvrNHAyONbt1GPKh6

Au loin, le jeune homme pouvait entendre et s'imaginer facilement la scène, son ouie développait l'aidait grandement : Le prof, après avoir entendu le murmure de la demoiselle, s'était tourné vers elle. Et il commençait à s'avancer vers elle, il entendait les horribles chaussures de Butaniku claquer contre le parquet de la bibliothèque.

-"Oh ? Mais n'est-ce pas ma plus charmante élève ? Que fait un aussi beau spécimen alors que l'alarme d'incendie résonne dans l'établissement tout entier ?"

Tatsuyuki continue d'écouter la conversation, mais passa discrètement à l'action. Usant de ses pouvoirs de rapidité, il bougea avec rapidité, se fondant dans le décor. Il chercha une arme, quelque chose qui ferait office de protection face à Butaniku. Ce salopard savait pour la condition "surnaturelle" du jeune homme, et il avait dû se préparer à l'affronter. Bien évidemment, l'ail et le pieu dans le coeur ne servait pas à grand chose. Mais les êtres surnaturels recelaient de grandes surprises...

-"Oh... pas bien, pas bien du tout, belle muse... Je vais devoir te punir, et très sévèrement !"

Le vampire ne savait pas à quel jeu Heiana jouait, mais il semblerait qu'à l'instant même il soit calme et serein, comme si elle était en son pouvoir.
Après avoir trouvé ce qu'il cherchait, Tatsu bougea dans les ombres, se plaça confortablement, prit une grande inspiration, et compta jusqu'à 3 ...
1...
2...


Le choc de la barre de métal fut impressionnant. Si Butaniku aurait été un humain normalement constitué, sa tête serait rentré dans son corps, suivit de ses épaules et de ses bras. N'empêche, ça eut l'effet escompté, le prof était complètement sonné.
Lâchant la barre de fer, Tatsu prit brusquement la main d'Heiana et voulut l'entraîner à courir vers la sortie. Sauf que quelqu'un d'autre bloquait le passage, et il les accueilla avec un rire franc et puissant.


Tatsu se plaça devant Heiana, comme pour la protéger. Il essaye de lui susurrer quelques mots, car maintenant qu'ils étaient cerné, ils allaient devoir improviser :

-"Kiyomizu, pas de combat. On a rien pour se battre, et ces deux gars sont dix fois plus forts que nous. On se casse et c'est tout... La chasse à l'étudiant modèle à commencé pour eux...."

avatar
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Sam 7 Juil - 10:42
Heiana continuait d'avancer vers le professeur, c'était plus fort qu'elle : elle ressentait une force qu'il l'obligeait à aller vers ce dernier. Chacune des paroles du professeur raisonnait dans son esprit jusqu'à ce que certains mots se mettent à produire des échos : est-ce que c'était pour la conditionner à produire un certain comportement ? Ou bien était-ce pour l'hypnotiser ? Cela menait à la même finalité, c'est-à-dire que Heiana est sous le contrôle de cet incube.


Charmante élève... Beau spécimen... Belle muse... Punir... Sévèrement...

« Non professeur, ne me punissez pas... Je vous obéirai et satisferai chacun de vos caprices alors ne me faîtes pas de mal, s'il vous plaît... »

Heiana ne savait pas si le professeur pouvait entendre sa plainte mais elle s'obligeait à répéter sans cesse cette phrase dans sa tête, puisqu'elle avait comme espoir que ce dernier puisse capter son message. Cependant, sans qu'elle ne comprenne pourquoi, tout à coup elle s'arrêta de répéter cette phrase : tout d'abord car elle entendit un profond bruit raisonner dans toute la pièce, puis dans un second temps, elle vit  l'objet de son obsession se faire attaquer. Elle tenta de faire un pas vers Butaniku, qui était au sol et inconscient, mais elle sentit la main de Tatsuyuki lui attraper la main et l'entraîna vers la sortie de la bibliothèque.

Malheureusement pour Tatsu, leur chemin était bloqué par la présence de Yamada qui riait à plein poumon. Elle observa en silence le vampire se placer devant elle puis son regard se posa sur Yamada puis finit par croiser celui de ce dernier et un léger sourire se dessina sur les lèvres de Heiana car elle entendit... :

Ma belle humaine, je souffre à cause de garçon, j'ai besoin de ton aide... Alors... Trahis-le !

Après avoir entendu ces mots, Heiana se détacha lentement de l'étreinte du jeune homme pour courir dans les bras de Yamada :

« - Yamada ! Ne me laisse pas seule avec lui ! Il va me faire du mal, je n'ai besoin que de toi !

- Heiana, restons ensemble. Dit ce dernier en enlaçant Heiana et en lançant un regard à Tatsuyuki. »


Butaniku était toujours inconscient physiquement plus loin dans la pièce et Tatsuyuki bloqué par Heiana et Yamada. Ce dernier prit alors la parole :

« - Alors, que vas-tu faire, ainsi seul ? »

Puis ses lèvres se scellèrent à celles de Heiana dans un silence profond, suivi finalement d'un rire quand son regard croisa celui du vampire.


Heiana restait dans les bras de ce dernier, silencieuse et le visage impassible.
avatar
Admin
Messages : 72
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateurhttp://modernvampire.forumactif.com

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Sam 7 Juil - 22:16
Lorsque Heiana lâcha la main du vampire, celui-ci parcourut des yeux le sol sans réussir à regarder son amie s'éloigner. Presque tremblant, il se résigna à la regarder dans les bras de Yamada. Il regarda même le baiser passioné qu'ils se donnèrent.
Tatsuyuki était aux mains d'un nombre incalculble d'émotions. La surprise, la peur, la haine.. tant d'émotions négatives. Dans son esprit maintenu plus torturé que jamais s'entrechoquèrent diverses phrases : "Comment sortir d'ici ?", "Pourquoi fait-elle ça ?" M'a t-elle trahie par sa propre volonté ?" "Pourquoi me fais-tu ça Butaniku ?" "Pourquoi m'as tu pris Heiana, Yamada ?" "Pourquoi, hein ?"

"POURQUOI ?"

"..."

"Je vais te tuer, Yamada."


L'être surnaturel qui était en lui commença à prendre le dessus. Ses yeux tournèrent au rouge sang, sa pupille ayant rétreci pour n'être que de la taille d'une aiguille. Il prit son élan et allait commencer son massacre.

Il fut stopper brusquement, comme s'il était entravé par un sortilège. Tournant sa tête de droite à gauche, il découvrit que les autres ne pouvaient pas non plus bouger. Lorsqu'il daigna poser un regard sur la demoiselle, elle découvrit qu'elle avait un voile noir devant le visage. Il voulut bouger, en vain.
Ce n'est qu'après que Tatsu remarqua l'être ailé qui descendait vers eux.

https://www.youtube.com/watch?v=stWae6r7Blw


Malgré sa capuche, tous avaient bien reconnu qu'il s'agissait là du professeur principal des deux lycéens. Une fois sur la terre ferme, abordant un sourire rassurant, il salua tout le monde d'un geste de la main et s'adressa directement à Butaniku.

-"Tu es hors des règles, Incube."

Un long silence prit part dans la pièce. Tatsu, toujours aveuglé par sa colère, gigotait dans tous les sens pour se libérer de cette étreinte. L'Ange, voyant son comportement, s'approcha de lui et posa sa main sur son torse. Il y eut une sorte de déflagration noire, qui ne brûla en rien le corps du vampire puis plus rien. Tatsu se sentit brusquement abattu mais il avait retrouvé ses esprits. L'être ailé avait, semblerait-il, extérioriser la colère du jeune homme.
Après une ou deux inspirations, il s'adressa à l'ange.

-"Qu'est ce que tu es ? Qu'est ce qui se ..-"

-"Je vais tout expliquer, soit sans crainte."

Comme tout le monde était immobile, l'Ange en profita pour raconter son histoire en passant à côté des uns et des autres.

-"Je me nomme Law, et je suis un Juge. Une créature qui a pour but d'observer chaque être surnaturel foulant le sol des humains.. Je suis certes ton professeur principal et je ne t'ai rien dit, mais nous avons tous nos secrets, n'est-ce pas ? Et, également dans le but de vous rassurer, je ne vous ai pas spécialement à l'oeil. Je dois, comme vous, me faire passer pour un humain, et quoi de mieux qu'un métier pour passer inaperçu ?
Bref, passons les détails.. Ah non, juste une dernière chose : Mlle Kiyomizu à ce voile magique sur les yeux pour éviter de me voir, et de découvrir qui nous sommes vraiment.. Certes, elle a des doutes sur vous deux, plus particulière sur vous, Mr le professeur, mais elle reste humaine, et doit au maximum rester en dehors des débats surnaturels."

Il reprit un court instant sa respiration, et entama de nouveau le dialogue :

-"En tant que Juge, je me dois de réprimer sévèrement les excès, Incube. Tes pouvoirs, aussi puissants soient-ils, ne doivent pas être surpassés. Tu n'as le droit d'avoir sous ton emprise qu'une seul et unique personne non-consentante à la fois. Tu as déjà ce jeune homme, Yamada, qui subit tes sévices depuis longtemps déjà. Psychologiquement, tu le pousses à sa fin et tu le sais."

Butaniku tenta d'interrompre le Juge autant qu'il put :

-"Ce sale bâtard n'est qu'un pion ! Ce n'est pas sûr lui que je veux déverser mon plaisir ! Je.."

-"Tu as fait ton choix, Incube. Maintenant, relâche la fille."

-"Mais, n'as-tu pas..."

-"J'ai dis : Maintenant. Tu sais très bien ce qu'il t'en coûtera d'aller à l'encontre de ma volonté, et je pense que tu n'as aucune envie que je t'incinère sur place."

Contre son gré, l'Incube marmonna dans ses dents et leva le sortilège. Entre temps, le Juge s'était de nouveau transformé en professeur principal, et le voile des yeux d'Heiana fut levé. L'étreinte se termina également et tout le monde put bouger à sa guise.

Le Juge, sous forme humaine, en profita pour clôre le sujet du mieux qu'il se doit :

-"Maintenant que je suis intervenu, laissons place au à la Trêve."

Magiquement, une énorme pendule apparut au milieu de la pièce, pointant vers le haut de l'horloge. D'après elle, il était 00h.

-"Quand j'intervins, la Trêve se place automatiquement. Aucun d'entre vous n'a le droit d'avoir de contact physique, quel qu'il soit, dans les 24 prochaines heures, sous peine d'en mourir. Mr le professeur, je raccompagne ces jeunes gens. Merci de bien vouloir sortir de l'enceinte de l'école, une alarme sonne et nous devons tous être dehors à l'heure qu'il est."

Notre professeur couvrant nos arrières, nous purent tous les deux sortir de l'enceinte de l'école en surêté.
avatar
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Lun 9 Juil - 17:59
Heiana observait en silence Tatsuyuki se mettre en colère contre Yamada et peut-être même contre cette dernière mais elle ne fit rien pour le calmer. Elle eut uniquement le temps de remarquer le changement de pupille chez le lycéen que tout devint sombre. Malgré le fait que ses yeux soient grand ouvert, elle ne pouvait ni voir, ni entendre ce qu'il se passait autour d'elle et cela dura de longues minutes. Elle avait cette sensation d'être un sombre abysse l'emmenant en Enfers pour ce qu'elle avait commis : avoir laisser à Butaniku, l'occasion de prendre le contrôle de son esprit pour faire souffrir ce jeune homme à qui elle vout un intêret sans s'en rendre compte.


Tout à coup, cette noirceur disparut et elle fut aveuglée par la lumière des lampadaires qui se situaient autour du lycée, le soleil était déjà couché. Elle ne comprit tout d'abord pas ce qu'il passait mais cela changea rapidement : elle était à l'extérieur accompagnée de Tatsu et du professeur principal. Ce dernier prit alors la parole :

« - Il a fallu évacuer les lieux suite à l'alarme incendi. Je vous prierai de rentrer chez vous maintenant. »

Heiana vit Tatsuyuki hocher la tête en restant silencieux. Le professeur partit alors et la demoiselle se tourna vers le vampire pour lui demander ce qu'il s'était passé car elle était quelque peu perturbée par tous ces événements.

« - Minomiya, qu'est-ce qu'il s'est passé...? »

Et tout à coup, sans s'en rendre compte des larmes se mirent à couler le long de ses joues mais aucun souvenir ne lui revint en mémoire pour le moment... Espérons. Posant une main contre sa joue pour essuyer ses larmes, elle voyait bien que Minomiya était différent de d'habitude, qui lui était si taquin.


C'est pour cela qu'elle s'approcha de lui pour poser une main sur son avant-bras, elle voulait comprendre pourquoi il était si froid et si distant depuis leur arrivée à l'extérieur du lycée. Cela lui faisait un pincement au coeur : elle doit rester fidèle à  elle-même, c'est-à-dire ne pas montrer ses émotions et ne pas en ressentir. Pourtant, elle devait rester un minimum proche de lui pour découvrir les éléments manquants de sa mémoire aujourd'hui car cela la concernait sûrement directement.

« - Tatsuyuki, parle-moi. »
avatar
Admin
Messages : 72
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateurhttp://modernvampire.forumactif.com

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Mar 10 Juil - 22:27
Les poings serrés, Tatsu devait faire face aux questions de Kiyomizu. Il était presque haineux envers la situation qu'il venait de vivre, la situation qu'elle avait peut-être essayé de lui faire vivre ? Il ne savait plus comment penser, la colère prenait trop facilement le dessus pour raisonner correctement.
Il avait bien remarqué que la demoiselle pleurait, mais cela ne le fit redescendre qu'un peu. Il avait la rage à l'heure actuelle, et c'était avec une grande maitrise de lui-même qu'il répondit à la demoiselle :


-"Ce qu'il s'est passé ? Tu veux vraiment que je te dise ce qu'il s'est passé ? Encore une fois tu n'en as fait qu'à ta tête. Alors que nous venions juste de savoir que notre ennemi commun était un incube, toi, tu fonces tête baissée dans le tas ! Bien évidemment, il arrive à te manipuler et à te faire rouler une pelle mémorable à Yamada, la racaille du lycée qui m'a, au passage, agressé et blessé à plusieurs reprises. Tandis que moi... moi..."

Il du reprendre sa respiration rapidement, agitant ses mains comme s'il devait reprendre le contrôle de lui-même.

-"Je me suis mis en danger plusieurs fois pour te venir en aide. J'ai même usé de dons que personne n'avait vu jusqu'à présent, et qu'est ce qu'il se passe ? Tu n'en a rien à faire ! Et quand tu auras découvert ce que je suis, que vas-tu faire, dis moi ?"

Fatigué, il posa son tête sur l'épaule de la jeune fille, et poursuivit son monologue.


-"Tu vas me fuir. Ne plus jamais me parler. Peut-être même changer de lycée, de ville..."

Le long silence qui s'ensuivit rendit l'astmosphère encore plus pesante. Tatsu ne s'était pas encore éloignée de la demoiselle, mais quand il se rendit compte qu'il venait de confesser sa peur de la solitude à Heiana, il essaya de mieux qu'il put de reprendre ses esprits.

-"... Un autre être surnaturel est intervenu pour te sauver de l'emprise de Butaniku. Il a instauré 24h de trêve. Pendant ce temps, Butaniku et Yamada n'ont le droit à aucun contact physique avec nous deux. Tu peux rentrer chez toi et dormir sur tes deux oreilles.."

Enfin il rompit le contact avec la demoiselle, n'osa pas la regarder dans les yeux et fit volte face. Une main dans une poche, l'autre tenant son cartable, Minomiya fit quelques pas avant de s'arrêter. Il prononça encore quelques mots, comme pour se racheter de sa froideur, puis rentra chez lui :

-"Tu as mon numéro, n'hésite pas à m'appeler si tu as besoin."
avatar
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Mer 11 Juil - 22:18
La réaction de Tatsuyuki était loin de ce qu'elle avait pu imaginer voir après avoir posé cette question. Jamais elle ne l'avait vu ainsi révolté. Passant alors les mains sur ses joues pour essuyer ses larmes, Heiana garda le silence pendant la totalité de la tirade du garçon, ainsi qu'un visage impassible car une chose avait résonnait dans son esprit : Elle ne souffirait pour personne. Outre cela, les pensées de Heiana se penchèrent vers ce que Tatsuyuki lui communiquait de manière explosive.

Ai-je vraiment fait ça ? Je ne m'en souviens que très peu... Quelle horrible sensation, se faire contrôler ainsi...


Elle se renferma alors totalement au contact de Minomiya en fermant les yeux. Elle le laissait pourtant rester contre son épaule, les bras le long du corps. Au moment précis où il prononça cette phrase : « Tu vas me fuir. Ne plus jamais me parler. Peut-être même changer de lycée, de ville... », elle se mit à ressentir de la peine envers ce jeune homme qui semblait souffrir de la situation... A cause... D'elle ? Elle ouvrit alors doucement les yeux mais il s'éloigna d'elle et commença à partir sans qu'elle ne put dire quoi que ce soit. Elle n'avait pas vraiment entendu la dernière partie concernant la Trêve mais qu'importe, elle ne comptait pas s'approcher de Butaniku, ni de Yamada... Pour le moment. La dernière chose qu'elle fut en capacité d'entendre est le fait qu'elle pouvait l'appeler si besoin mais elle ne le fera pas, elle a décidé de rester loin de lui. Heiana regarda alors le lycéen partir pour rentrer chez lui, impassible comme à son habitude.


La jeune fille se mit alors en marche pour rentrer chez elle, à l'opposé du vampire. Quelques minutes plus tard, elle était devant chez elle et y entra. Tout le long du trajet, ses pensées étaient tournées vers Tatsuyuki, la tristesse qu'elle ressentait pour lui ne la quittait pas et c'était difficile à supporter. Elle voulait s'excuser auprès de lui, lui dire qu'elle s'en voulait et qu'elle n'avait pas fait cela volontairement, elle voulait ajouter qu'elle ne le quitterait... Jamais ?

Qu'est-ce que je raconte ? Je ne peux pas rester avec lui à jamais. Peut-être en ai-je seulement envie...? Pourquoi?

Elle s'avança alors dans sa chambre et tout à coup, s'agenouilla en se recroquevillant. Pleurant à chaudes larmes.


Elle se sentait horriblement mal à propos de tout ce qui s'était passé, elle se sentait sale de s'être laissée manipuler ainsi et en plus de cela, d'avoir embrasser de la pire des manières Yamada, son esprit était sale à cause des sentiments qu'elle ressentait. Elle voudrait juste vivre sa vie d'adolescente comme tout le monde.

Elle se releva tout à coup et prit son téléphone portable dans les mains pour le poser sur son bureau tout en s'asseyant sur sa chaise. Elle ouvrit le numéro de Tatsuyuki.


Elle regardait l'écran en se mordant la lèvre, les mains posées à plat contre le bois du bureau :

Est-ce que je devrais l'appeler ? Non, Heiana, tu ne peux pas faire ça : Tu ne dois pas l'appeler. Il faut que tu gardes tes distances. Je pourrai uniquement lui envoyer un texto, comme ça je pourrai me sentir mieux et peut-être lui aussi...

Prenant une grande inspiration, les mains tremblantes, Heiana commença à composer un texto pour le lycéen.

Bonsoir Minomiya.
J'ai plusieurs choses à te dire :
- Je suis désolée pour mon comportement incontrôlable, je n'étais pas moi-même et je m'en veux de t'avoir fait du mal.
- Peu importe qui tu es, je n'ai pas peur. Je ne partirai pas. Je ne le découvrirai jamais d'ailleurs donc aucun soucis.
- Dès que cette histoire sera finie, nous pourrons reprendre nos anciennes vies, avant de faire connaissance. Oublions-nous à ce moment-là, d'accord?
Bonne soirée.
Encore désolée. Merci pour tout.
Heiana Kiyomizu.


Elle regardait l'écran, les mains tout autant tremblante. Tout à coup, elle ferma les yeux et appuya sur le bouton "envoyer". Elle observait l'écran envoyer le message puis elle se mit rapidement en pyjama pour s'enrouler dans les couvertures.


Attendant plusieurs minutes une réponse à son message, puis plusieurs heures, elle finit par fermer son portable et se cacher sous les couvertures. Elle était... Déçue ? De ne pas avoir obtenu de réponse mais c'était peut-être mieux ainsi.

[
avatar
Admin
Messages : 72
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateurhttp://modernvampire.forumactif.com

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Jeu 12 Juil - 12:09
Tatsu rentrait doucement chez lui. Il ne se pressait pas car il savait qu'une fois rentrait chez lui, il n'aurait rien de spécial à faire. L'adrénaline des derniers jours faisait paraître cette calme soirée comme mortuaire.
Il n'arrêtait pas de penser à cette trêve, le fait que leur professeur principal soit en réalité un Juge (Tatsu savait depuis le début qu'il avait quelque chose de spécial, mais pas à ce point là). Mais plus encore, il n'arrêtait pas de penser à Kiyomizu. Il pensait à la confiance aveugle qu'il lui avait donné en si peu de temps, il l'avait directement senti... "différente" des autres filles ? Il n'arrivait pas à poser de mots sur ce qu'il ressentait, et ça avait le don de l'énerver davantage.

Sur un coup de tête, il décida de se nourrir. Il prit une poche de sang dans sa planque qu'il avala en deux-deux. Il ne savoura même pas le goût que seul lui et ses confrères pouvaient désigner comme "bon". Après cela, il partit prendre une douche.

Après s'être lâvé, il entendit son portable vibrait.


Sans s'en rendre compte, il se précipita dessus et découvrit un message d'Heiana. Un mélange de joie et de peur se faisait ressentir en lui, et pour mettre fin à ce sentiment désagréable il ouvrit le message.


Des sueurs froides se firent ressentir dans son dos, il resta bouche bée devant ce qu'avait écrit Kiyomizu. Plusieurs secondes s'écoulèrent ainsi, puis brusquement il changea de comportement. Pris d'un violent accès de colère, il jeta avec violence son portable. Sous la force vampire de Tatsu, il alla s'exploser en plusieurs morceaux contre son sol.


Alors voilà ce que cette fille faisait de toute la confiance qu'il lui avait donné ? Son esprit n'avait même pas retenu la moitié du message, les mots "Oublions-nous à ce moment là, d'accord ?" tournaient en boucle. C'était infernal, désagréable, il voulait que cela cessa.

Il s'habilla avec hâte, revêtant son uniforme, comme s'il allait partir pour le lycée. Mais il était encore beaucoup trop tôt, il n'était que 22h, 22h30 à tout casser. Une fois habillé, la colère passa un peu et Tatsu se dit alors que la nuit serait longue. Bien plus longue que toutes les nuits d'insomniaque qu'il eut déjà passé. On lui avait expliqué que son cas d'insomnie vampirique était quelque chose de rare, mais connu. On lui avait également certifié que quand il aurait besoin de dormir, cela viendrait sans trop de soucis.
Alors pourquoi, maintenant que la seule chose qu'il voulait était de fermer les yeux, pourquoi n'y arrivait-il pas ?

Il se posa sur son lit, prit son visage entre ses mains et attendit quelques secondes. Puis il se leva de nouveau, ouvrit un tiroir et prit un des nombreux téléphones qui lui restait. Il inséra de nouveau sa puce, et se mit à la recherche du message. Il ne voulait plus le lire, non, mais voulait simplement appeler Heiana et lui expliquer que ce n'était pas possible. Ils ne pouvaient pas s'éloigner comme ça... Mais il ne réussit pas à appuyer sur la touche "Appel".

Le temps était long, très long, et Tatsu se décida à s'allonger sur son lit. Avec son portable. Il ferma quelques peu les yeux, mais c'était difficile. Il voulait en même temps dormir et rester éveillé, son corps se battait entre ces deux états. Puis il se surpris à verser une larme.. Depusi combien de temps n'avait-il pas versé de larmes ? Depusi combien n'avait-il pas dormi pour réussir à pleurer aussi facilement ? Il n'arrivait pas à répondre à ses propres questions..


Epuisé, il se résigna et posa son portable contre son oreille et appela Kiyomizu. Il était près de 3h du matin.
La tonalité ce fit entendre, jamais il ne l'avait cru aussi longue. Celle-ci alla jusqu'à la fin, il entendit un petit "bip", il ne savait pas si c'était le répondeur ou bien si la jeune fille avait répondu, mais il commença à parler :

-"Salut Heiana, c'est Tatsu.. J'ai vu ton message. J'voulais juste te dire que non, j'étais pas d'accord.. On en discutera plus tard si tu veux, mais..."

L'appel ne s'était pas coupé, mais Tatsu lâcha brusquement son portable. Il sentit infime puis plus grande brûlure l'envahir. Il se releva brusquement pour comprendre ce qu'il se passait. Dans son propre appartement se tenait Yamada, tout souriant comme à son habitude de possédé, tenant dans sa main une seringue vide. Le vampire fit le lien directement, mais à peine l'avait-il fait qu'il commença à tituber. Il fit volte-face et chercha à s'agripper à son lit, à son portable. Il gémissait, son sang lui brûlait, et plus les secondes passaient, plus il sombrait.
Quel connard ce Butaniku, il avait compris ce qu'il était et avait réussi à le neutraliser : Les vampires sont très sensibles aux médicaments, car ils font de suite effet sur l'organisme. Et dans la seringue, c'était pas une petite dose d'humain qu'il lui avait administré.. Mais pourtant, il y avait eu contact, Yamada aurait dû mour- ... Ah mais non, il n'y avait pas eu contact physique direct. Ce n'était pas Yamada qui l'avait touché, mais bien la seringue.

Gémissant une dernière fois comme pour tenter d'avertir la demoiselle, Tatsu se laissa emporter par les ténèbres de la torpeur.
avatar
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Jeu 12 Juil - 19:17
Les heures passaient depuis que Heiana avait fermé son portable pour plonger dans les bras de Morphée. Heiana était dans une phase de sommeil léger quand son portable se mit à sonner bruyamment, elle ouvrit alors les yeux et tendit lentement son bras vers la source de son éveil, ne regardant pas de qui provenait l'appel, elle décrocha mais ne prit pas la parole car elle était encore légèrement endormie. Elle se mit alors à écouter d'une oreille son interlocuteur :

« Salut Heiana, c'est Tatsu.. J'ai vu ton message. J'voulais juste te dire que non, j'étais pas d'accord.. On en discutera plus tard si tu veux, mais... »

Quand la demoiselle entendit de qui provenait l'appel, elle ouvrit grandement les yeux et se mit à écouter attentivement ce que ce dernier lui racontait. Elle allait répliquer quand elle entendit qu'il était en désaccord avec sa décision mais le fait qu'il se taise et gémisse de douleurs ainsi pour au final ne plus l'entendre l'inquiéta énormément. Elle sauta alors hors de son lit et s'habilla d'une jupe et d'une chemise en cinquième vitesse puis attrapa son katana.


Elle prit alors la direction de l'appartement de Tatsuyuki à pleine vitesse, oubliant les blessures qu'elle avait reçu dernièrement. Arrivant devant lui, Heiana s'empressa de monter sur le balcon et d'observer par la baie vitrée : Elle remarqua Tatsu au sol, inconscient, il semblait être seul. Elle s'empressa d'ouvrir la fenêtre pour se jeter sur lui et le secouer :

« - Minomiya... Tatsuyuki ! Réveille-toi !

- C'est inutile. »

Elle tourna alors lentement la tête vers la provenance de cette voix qu'elle reconnut aussitôt : Yamada. Plaçant un oreiller sous la tête du vampire, elle se leva et observa en silence le possédé qui s'amusait à pivoter en riant sur la chaise de bureau.


Serrant les dents, elle fit un pas vers lui qui mit fin à son rire pour sourire d'une manière qui voulait dire long et prit la parole :


« - Si tu m'approches et me touches, tu mourras. Ce n'est pas ce que tu veux n'est-ce pas?

- Je pourrais dire la même chose pour toi, nous sommes seuls.

- Parle pour toi. »

Et à ce moment précis, Heiana vit arriver un homme aux cheveux ébènes mais ne montra aucune expression. Elle n'avait pas peur de se battre et lui fit donc signe de descendre dans la rue par le balcon. Quand elle dégaina son katana, le combat commença.


Heiana s'élança vers l'homme qui évita ses attaques d'une facilité déconcertante au début.


Elle décida don qu'elle devait accélérer la cadence et réussit à le toucher. Malheureusement pour elle, il lui rendit ses coups : Cela était remarquable par les ecchymoses qui commençaient à se forcer sur son corps et ses vêtements arrachés. Elle n’abandonna pas pour autant mais elle finit par être désarmée et commença donc à se battre au corps à corps et lui asséna un coup qui le mit K.O.


Enfin... C'est ce qu'elle croyait quand elle sentit une forte douleur dans la hanche droite. Elle tourna alors la tête et aperçut que c'était Yamada armé à l'origine de cette douleur. Elle commença alors à déployer un horrible rire et attrapa son katana pour aller vers lui dans l'optique de le...

« - Tuer... Je vais le tuer... »

Sauf qu'elle sentit quelqu'un la retenir et se mit donc à hurler, tout en se débattant et sans se rendre compte que des larmes commençaient à couler le long de ses joues :

« - Lâche-moi ! Je vais le tuer ! J'ai besoin de le tuer ! Peu importe qu'il soit innocent ! Il doit mourir ! Il a fait souffrir trop de personne ! »


Elle avait besoin d'extérioriser sa souffrance physique et morale liée aux événements récents : son agression sexuelle, son agression physique, l'agression physique de Tatsuyuki, le fait qu'elle s'est fait possédée, cet horrible baiser, les sentiments qu'elle ressent pour Tatsuyuki, leur relation, la nouvelle agression de ce dernier, son combat... C'est trop pour elle. Elle était entrain de péter littéralement les plombs.
avatar
Admin
Messages : 72
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateurhttp://modernvampire.forumactif.com

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Jeu 12 Juil - 23:19
Il était arrivé juste à temps pour éviter la catastrophe. Tenant fermement les bras de la demoiselle, il avait vu l'intégralité de la scène et ses dons surnaturels lui permettait de comprendre ce que la demoiselle ressentait.
Après l'avoir laissé extériorier son mal-être, il l'a prit doucement dans ses bras, posant son front sur ses cheveux et prononça d'une voix cristalline :

-"Calmez-vous, Mlle Kiyomizu. Tout ira pour le mieux, laissez moi faire quelques secondes."


De son pouvoir de Juge, Saiban-sensai arrivait à apaiser même le plus perturbé des esprits. Celui d'Heiana était complexe mais il avait vu pire dans sa longue vie de "surveillant". En à peine quelques secondes, les mauvaises pensées de la demoiselle s'envolèrent, sans qu'elle ne se sente en mauvaise posture ou quoi que ce soit. Il en profita également pour soigner du mieux qu'il put la plaie de Kiyomizu.
Avant qu'elle ne le fasse, Saiban se dégagea de la demoiselle pour se poster à ses côtés, là où elle pourrait voir son visage. Il lui sourit avec innoncence.

-"Mlle Kiyomizu, ravi de vous revoir même si c'est dans un moment comme celui-ci. Je suis Mr Saiban, votre professeur principal. Vous ne me reconnaissez probablement, mais quoi de plus normal ? Ceci est ma réelle apparence."

Il était vrai qu'actuellement, ce "professeur" semblait non plus en faire 35, mais 14 ans.. La demoiselle, même si ce qui parasitait son esprit s'était envolé, devait être totalement perdue ! Il décida donc, dans un bref instant de tranquilité, de lui réexpliquer la situation.

-"Cela doit être difficile à croire pour vous, mais je suis un être surnaturel appelé Juge. C'est moi qui vous suis venu en aide tout à l'heure et qui ai instauré la trêve de 24h. Mais semblerait-il que notre cher ami l'incube soit du genre... outrancier. Il a poussé ma règle de "no-contact" dans ses plus loins retranchements. Face à une crapule de ce genre, je me vois dans l'obligation de vous aider, même si mon rôle de Modérateur m'empêche de me joindre à votre bataille."

-"Si tu ne peux pas te battre, à quoi est-ce que tu sers ?"

Le regard de Mr Saiban se tourna vers celui qui venait de prendre la parole, autrement dit Yamada. Il le regardait avec une neutralité presque hautaine, et avant de lui répondre il laissa passer quelques secondes et un sourire angélique dont une semblait avoir le secret.


-"A cela, Yamada."

Il était d'une telle rapidité qu'il était difficile à suivre du regard. En tout cas, qu'importe ce que le Juge faisait, Yamada n'était qu'humain, et réussir à éviter ses coups était totalement vain. Mais aussi, contrairement à Tatsu et Heiana, Saiban avait le droit de toucher Yamada sans craindre la mort.


En une poignée de secondes, Yamada était au sol, Saiban assis sur son dos pour le maintenir de force dans cette position. Il se pencha à son oreille pour lui poser une question dont même Heiana n'aura pas pensé :

-"Yamada, dis moi la vérité. Ou est Minomiya Tatsuyuki ? Tu as profité de ce grabuge pour que quelqu'un l'emmène, n'est-ce pas ?"

La surprise put se lire sur le visage du possédé. Mais juste après, il lâcha un rire des plus provocateurs. Cependant rien ne semblait altérer le sourire angélique du gamin de 14 ans.
Comme si tout était prévu, Yamada sortit son portable. La lumière de l'écran illumina le visage du Juge, et il pouvait voir, accompagné d'Heiana, un vidéo en direct du corps endormi de Tatsuyuki, attaché les mains en l'air par des menottes. Assis à côté, il était possible de voir Butaniku, un sourire en coin, titillant la cravate du vampire. Et d'un coup bien placé, il lui retira directement.

Saiban ferma le portable délicatement et le posa à côté, puis posa son front contre celui de Yamada qui tentait maintenant de s'échapper. Ce fut comme si le jeune homme aux cheveux noirs se fit éléctrocuter rien qu'un instant, puis redevint calme. Même son regard s'était ... "calmé" ? Il était redevenu lui-même. Saiban expliqua la situation en quatrième vitesse.

-"J'ai enlevé ta possession rien que trente secondes. Ou est-il ? Que veut-il lui faire ?"

-"La.. La même chose qu'à Kiyomizu-san et qu'à moi-même, Mr Saiban. Il veut se venger car il n'a pas réussi à avoir la fille qu'il voulait, il va se venger d'une manière horrible ! Dépêchez-vous, je vous en supplie !"

Pendant que le lycéen donnait l'adresse exacte, Saiban sortit de sa poche une paire de menottes avec une clef. Il les tendit tout deux à Yamada dans son instant de clarté.

-"Menotte toi vite ! Tu as déjà bien trop souffert et fait souffrir sans que tu ne le veuilles... Avale la clef, surtout ! Nous venons te chercher au plus vite !"

Ni une, ni deux, le lycéen se précipita sur le lampadaire le plus prochaine et serra les menottes presque à sang. Il avala la clef avec difficulté avant d'être de nouveau possédé.

Le laissant ici, Saiban se tourna vers Heiana.

-"Mlle Kiyomizu, nous devons nous hâter à présent. Le petit jeu malsain de cet incube n'a que trop duré..."
avatar
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Sam 14 Juil - 13:09
En contact avec son professeur principal, Heiana sentit toute la colère s'envoler et un calme profond prit place dans son esprit. Elle se sentait maintenant sereine et capable de réfléchir correctement, loin de toute cette haine. Pour le moment, elle ressentait de la surprise de découvrir tout cela, c'est pour cette raison qu'elle écouta en ce silence l'échange entre son professeur principal... Le Juge et Yamada. Dès qu'elle entendit les paroles du professeur, elle approcha soudainement de Yamada sans comprendre où voulait en venir le professeur, puis elle mit alors à chercher Tatsuyuki du regard et se rendit compte qu'il n'était plus là.

A quel point ai-je pu être si négligente... J'étais focalisée sur le fait de tuer et la haine était bien trop présente pour que je puisse à le protéger correctement... Idiote.

Elle écouta alors attentivement l'échange entre les deux hommes pour bien comprendre la situation, elle voulait sauver son camarade : Il avait fait tellement pour elle, elle ne pouvait pas le laisser tomber. Dès que Saiban se tourna vers elle, elle le regarda dans les yeux, pas vraiment consciente qu'il soit un être surnaturel à première vue.

« - Mademoiselle Kiyomizu, nous devons nous hâter à présente. Le petit malsain de cet incube n'a que trop duré... »

Elle hocha la tête à ces paroles et, accompagnée du professeur, elle partit en directement de la cachette de Butaniku. Arrivés à l'endroit, les deux protagonistes se regardèrent et Heiana prit la parole :

« - Je vais y aller seule en signe de paix et si ça devrait tourner mal, intervenez professeur.

- Je ne peux vous laissez, mademoiselle.

- Il ne peut pas me toucher, je ne risque rien.

- Bien. Je serai là si besoin. »

Elle hocha la tête en signe de remerciement et le Juge disparut. Soupirant pour essayer de relâcher la pression, elle posa sa main ainsi que son regard contre son katana tout en réfléchissant, puis elle décida de le détacher et de le laisser à l'entrée : elle voulait même toutes les chances de son côté et paraître le plus crédible possible.

« - Bon ! C'est parti ! »

Elle pénétra alors dans le bâtiment et su, sans vraiment savoir comment, dans quelle pièce se situait Tatsu. Devant la porte, elle toqua timidement après avoir revêtu un masque angélique pour tenter de tromper le professeur, son esprit était fort et impossible à contrôler.


Elle vit alors la porte s'ouvrir et aperçut Butaniku, ce dernier prit alors la parole :

« - Qu'est-ce que tu fais là? Je suis occupé.

- Mais professeur, je suis venue vous voir pour obtenir des leçons particulières, juste entre nous. Je ne veux pas que Minomiya puisse me battre aux examens, alors je pense que vous êtes le mieux placé pour m'aider.

- Je suis déjà occupé avec lui.

- Professeur... Ce n'est pas moi que vous voulez ? Depuis le début... Nous sommes assez proches, n'est-ce pas ? J'ai pris peur la première fois mais je suis prête maintenant...

- Oh. Alors, ça peut se négocier. Entre chère élève. »

Un sourire aux lèvres, Heiana entra dans la pièce sans toucher Butaniku. Elle sentit le regard de ce dernier sur elle, observant chacune de ses courbes. Elle aperçut alors Tatsu, attaché et dénudé : sa chemise était ouverte. Elle l'observa dans les yeux puis se tourna vers le professeur.

« - Alors c'est comme ça que vous êtes occupé avec lui?

- Ne sois pas jalouse, ma belle élève. Je vais bien m'occuper de toi. Mais aujourd'hui, tu devras faire ce que je te dis pour obtenir mes leçons, d'accord?

- C'est-à-dire ?

- T'occuper de Minomiya pour moi.

- P-Pardon? C-C'est pour vous que je suis venue...

- Je sais bien mais je te demande ce service pour ceux que je vais te procurer.

- B-Bien professeur... »

Heiana voyait bien que Tatsu ne semblait pas d'accord avec ça mais elle n'avait pas le choix d'obéir au professeur pour mieux l'atteindre. Elle préférait que ce soit elle qui le touche que cet infâme homme. Elle continuait d'observer Tatsu, quelques rougeurs aux joues mais en même temps, assez angoissée que cela lui rappelait de mauvais souvenirs. Prenant une inspiration, elle commença à faire ce que lui dictait le professeur :

« - Retire ta chemise et colle-toi à lui. »

Elle s'approcha alors de Tatsu et se colla à lui en lui murmurant quelque chose que seul le vampire pouvait entendre :


« - Je suis désolée mais j'ai un plan. J'ai de quoi l'attaquer pour te libérer. »

Elle voyait bien qu'il ne pouvait pas parler à cause du bâillon qui lui couvrait la bouche. Tout à coup, elle sentit des chaînes enveloppées ces chevilles, elle tourna alors la tête vers ces dernières puis vers le professeur qui prit la parole :


« - C'est pour éviter que tu t'enfuis comme la dernière fois.

- Bien. »

Elle sortit alors discrètement son arme et coupa quelques endroits des liens qui le retenait puis se leva difficilement, entravée par les chaînes et se tourna vers le professeur, l'arme cachée dans le dos.


Ainsi, Tatsu put apercevoir les tatouages présents dans le dos de la demoiselle mais elle ne fit pas attention à cela.


« - Heiana, que fais-tu? Je ne t'ai pas demandé de faire ça.

- Ce n'est pas lui que je veux professeur, c'est vous.

- Oh... Alors... »

Mais il n'eut pas le temps de finir sa phrase que Heiana lança à pleine vitesse son arme en direction des yeux du professeur.
avatar
Admin
Messages : 72
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateurhttp://modernvampire.forumactif.com

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Lun 16 Juil - 0:37
Bailloné et attaché, Tatsu ne reprenait que doucement ses esprits. La dose administrée l'avait rendu complétement amorphe, comme s'il l'avait couplé à un autre produit, ou quelque chose du genre... Enfin bon, à l'instant même le vampire n'était pas en état de réflechir. Il émergeait tellement difficilement.... Mais une sorte de piqure vint forcer son réveil.
Il regarda rapidement l'endroit où la douleur était apparue, voyant une marque rouge d'environ 5cm, puis tourna son regard devant lui. Il vit Butaniku, un grand sourire au visage, tripoter une lanière de cuir. Il était facile de comprendre qu'il s'amusait depuis tout à l'heure à le fouetter.

Sans trop rien dire, il continua pendant un petit moment, juste pour entendre le garçon gémir comme aimer cette créature. Tatsu s'en voulait à lui-même de lui conférer un tel plaisir, de l'entendre se plaindre de douleur et qu'il tourne ça dans un contexte plus.... spécifique, aurait-il dit. Et le vampire savait qu'il voulait lui faire tellement plus, pauvre de lui il attendait impatiemment la fin de la trêve pour se satisfaire du lycéen.

Puis Heiana arriva tout à coup, Tatsu fut quand même bien surpris de la voir. N'avait-elle pas demandé à ce que tout redevienne comme avant ? Ne l'aurait-elle pas abandonné à son propre sort ? Tatsu ne savait pas quoi en penser, pourtant il était sûr d'une chose : Il savait qu'elle n'avait réflechi qu'avec son katana, et que ce n'était pas du tout comme ça qu'il fallait procéder.

Pourtant le jeune vampire fut des plus perturbés quand Heiana vint se coller à lui. Loin de là l'idée de la repousser, oh non ! Disons qu'il n'avait jamais senti une demoiselle d'aussi prêt... enfin, sans vêtement quoi.. ah, au diable les explications, il devait se concentrer !
Dès que la demoiselle lui murmura à l'oreille, il comprit ce qu'elle voulait faire. Mais quand elle se jeta sur l'incube, le vampire avait le corps encore trop endormi. Il ne put réagir à la vitesse qu'il eut espéré, et laissa l'action se dérouler devant ses yeux.

Butaniku, qui était tout de même resté sur ses gardes, avait esquivé de justesse la lame, mais cette dernière était partie se planter dans sa machoire. Il plaça sa main devant la plaie, mais elle ne cacha qu'à moitié le spectacle dégoulinant du fluide vital de l'incube.


Ce que savait Tatsu (et ne savait pas la demoiselle), c'était que les attaques physiques étaient quasiment inutiles contre beaucoup d'êtres surnaturels. Même s'il saignait abondamment, c'était une simple pichenette pour l'incube. Seul le corps était abimé, mais il pouvait s'en trouver quand il voulait une nouvelle enveloppe corporelle...

Butaniku était légèrement désorienté, ne sachant que faire pour faire payer aux deux lycéens pendant la trêve. Mais il avait prévu quelque chose en cas de force majeur. Il sortit d'un peu nulle part un katana, une épée, peu importait mais il était maintenant armé d'une lame. Alors Tatsu prit les devants, passant devant la demoiselle en lui redonnant sa chemise et en lui susurrant quelques mots :

-"Merci d'être venu.. Je me charge du reste, ça devrait pas prendre trop de temps."

Et comme s'il l'avait entendu, Saiban entra dans la pièce et jeta dans les bras du vampire le katana d'Heiana ainsi qu'une pière ayant l'allure du charbon. Et le vampire se retourna doucement en dégainant la lame. Complétement interloqué, l'incube demanda avec agressivité :

-"Q-Q-Qu'est ce que c'est que ça ?!"

-"Ca ?" demanda-t-il en désignant la pierre, "Vous devez connaître pourtant, c'est de la Tantalite.."

Comme si sa vie en dépendait, l'incube passa à l'action. Tatsu, lui, s'était à peu près remis de l'hypnotique, et se jeta à son tour dans la bataille avec une grande partie de son énergie. Les lames s'entrechoquèrent à une vitesse folle, l'oeil humain avait beaucoup de difficulté à suivre la cadence. Il était impressionnant de voir les deux hommes se battre.


Mais en réalité ce fut très rapide. A un moment donné, Tatsu jeta la pierre en l'air, prit un certain recul, et avec le dos de la lame vint frapper la pierre avec une force impressionnante. Avec une précision aberrante, elle vint se loger en plein dans le coeur de l'incube. Malheureusement pour Tatsu, le temps qu'il avait prit à lancer la pierre l'avait empêché de parer les attaques de l'incube, et la lame de l'ennemi se loger dans sa hanche gauche.
Les deux hommes s'écroulèrent chacun d'un côté, l'un de remuant plus, l'autre gigotant de douleur mais sachant que dans tous les cas, il était sauvé.

-"Et c'est comme ça qu'on tue .. un incube.." finit par dire Tatsu, un sourire amer au lèvres, qui voulait également dire qu'il savait depuis de début comment tuer cet être surnaturel.


avatar
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Lun 16 Juil - 18:35
Heiana avait observé la scène se dérouler en silence : la blessure du professeur, l'intervention de Tatsu et de Saiban, la blessure de Tatsu et la mort de Butaniku. La chance qu'elle retint évidemment fut la blessure du vampire, elle se jeta alors vers lui malgré le fait que les chaines l'entravaient dans ses mouvements. On pouvait clairement y apercevoir de la panique sur son visage : elle savait pourtant qu'il guérissait à une vitesse hors du commun mais c'était plus fort qu'elle.


« - Tatsuyuki ! Reste éveillé ! »

La demoiselle décida alors de retirer la lame de la hanche gauche du garçon et d'appuyer sur la plaie à l'aide de ses mains afin d'éviter qu'il perde trop de sang. Si Heiana n'était pas au courant de sa vitesse de guérison, elle n'aurait pas fait ça, de plus elle aurait appelé une ambulance mais elle se posait beaucoup de questions : Est-ce qu'elle devait appeler une ambulance pour lui ? Est-ce que ça ne le mettrait pas en danger ? Est-ce que les médecins ne le prendraient pas pour une chose à tester scientifiquement ? Elle ne savait pas donc elle attendit. Puis, Saiban se décida à prendre la parole :

« - Mademoiselle, je vous mets en condition de test concernant tout ce qu'il vient de se passer : si vous échouez, je vous effacerais la mémoire. Voilà ce que vous avez à savoir. A bientôt. »

Elle n'eut pas le temps de répliquer que ce dernier disparut. Elle n'avait pas l'esprit à penser à cela, elle était concentré sur le garçon, plusieurs minutes plus tard, elle vit que sa blessure ne saignait plus et qu'elle guérissait plutôt lentement. Cependant, ce que Saiban lui dit se fixa dans son esprit : il ne lui avait donner que très peu d'informations et cela risquait d'être en sa défaveur surtout qu'elle ne savait pas en quoi consistait le test. Elle se recroquevilla alors sur elle, position de désespoir.


Elle se mit alors à murmurer pour elle-même :

« - Tatsuyuki, je suis désolée, tellement désolée. Tout ça est de ma faute : on devrait reprendre chacun nos vies de nos côtés, je te fais trop de mal. Saiban devrait m'effacer la mémoire, ça serait beaucoup plus simple... »

De mauvais souvenirs commençaient à remonter dans sa mémoire, malgré elle. Elle ne voulait pas causer du tord à Tatsu, ni le faire souffrir physiquement et moralement. Elle ne veut pas le mettre en danger, en danger ? Quelle sorte de danger? Par rapport à qui ? A elle-même ? Elle ne savait pas vraiment, elle était vraiment perdue. Ces souvenirs perturbaient son esprit.

Laissez-moi tranquille...


Se mordant alors fermement la lèvre, et en se concentrant très fortement, elle réussit à éloigner ces mauvais souvenirs pour oser regarder Tatsu dans les yeux :

« - Je pense qu'il faut qu'on parle... »

Le choix de s'éloigner ou non allait se jouer maintenant, ce qu'allait le vampire allait avoir toute son importance par rapport à ce choix. Elle allait écouter attentivement ce qu'il allait lui dire et y réflechir. Pourtant, en quelques sortes elle avait déjà pris sa décision : elle ne veut pas s'éloigner de lui, elle veut rester à ses côtés car elle s'y sent bien même si elle vit des choses folles depuis la rentrée mais c'est ce qui fait l'unicité de leur lien et la force de ce dernier.
avatar
Admin
Messages : 72
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateurhttp://modernvampire.forumactif.com

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Lun 23 Juil - 11:05
Le choc avait été terrible, mais il en fallait plus à Tatsu pour capituler. A certains moments, il se disait même qu'être humain devait être .... d'un ennui mortel. La moindre coupure peut vous tuer, la moindre bactérie aussi, bref..
Une fois la lame retirée de sa hanche, la plaie se referma en quelques secondes. Et pendant que Tatsu se relevait doucement en tenant le katana dans un main, il s'adossa au mur pour se rappeler des mots de Saiban : Réussi le test, ou je t'effacerais la mémoire."

Saiban, le Juge, avait donné un ultimatum à la demoiselle. Pour quelle raison ? Ils ne le savaient pas mais le vampire avait bien sa petite idée en tête. Le travail d'un juge, c'est de juger si les personnes sont bonnes ou non. Butaniku ne l'était pas, il a été chatié. Mais alors pourquoi Heiana ?

-"Je pense qu'il faut qu'on parle..."

Kiyomizu fit débuter la conversation, et Tatsu put poser ses hypothèses :

-"Tu as raison, il faut qu'on parle. Saiban te teste et je crois comprendre pourquoi..."

Le vampire fit une pause, pour respirer légèrement, puis continua la conversation :

-"Je pense que le Juge cherchait à punir Butaniku indirectement. Nous avons donc été son intermédiaire, c'est peut-être mersquin de sa part mais il nous a protégé en contre partie. Et comme son travail est de juger tout le monde, il a exercé ses pouvoirs sur nous : j'ai été jugé et toi aussi. Mais il semblerait qu'il n'y ai que toi qui ai besoin d'une redressement..."

Il expira et reprit : C'est ton comportement Kiyomizu. Tu règles tous tes problèmes par le sang et la tuerie, tu ne crois pas qu'il faille changer quelque chose à ça ? Quand tu te battais tout à l'heure contre Yamada, même s'il était possédé tu souhaitais le tuer pour "t'apaiser" ? te "passer les nerfs" ?

Après ça, Tatsu se leva du mur et balança la poignée du sabre à la demoiselle. Il savait qu'elle le rattraperait sans souci, elle devait avoir plus longtemps tenu ce sabre que n'importe quel livre ou cahier de l'école. Le jeune homme cherche alors le couteau utilisé par Butaniku, lui prit et montra à la demoiselle :

-"Tu ne veux pas me mettre en danger, en tout cas c'est ce que je ressens .. Mais souviens toi, ça fait deux blessures mortelles que je me prends en moins d'une semaine, et regarde bien, je vais te montrer comment mon corps peut tout encaisser.

Et en guise de spectacle Tatsu commença à mordre la lame du professeur, de la macher puis de l'avaler, comme s'il s'agissait d'une boule de papier. Il fit un sourire de coin à la demoiselle, puis après avoir jeta la lame, il s'approcha d'elle et sans demander son avis la pris dans ses bras.


-"Si Saiban veut t'effacer la mémoire, c'est qu'il veut te punir, t'enlever ce qui peut un jour t'aider. Alors ne voit pas cette sanction comme un bon augure.
Pour ma part, je te lâcherai pas. Tu sais en partie pour moi, et je sais en partie pour toi... Et puis si jamais tu ne me parles plus, ce ne sera plus aussi amusant de venir tous les jours au lycée.. Wink Allez maintenant repose toi, ej te ramène chez toi !"

Et tout en partant, le corps de Butaniku se transforma doucement en cendres, les chaines de Kiyomizu se détruirent elles-même et les deux jeunes gens partirent sous le ciel étoilé, sans même un regard en arrière.
avatar
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Sam 28 Juil - 11:49
Observant Tatsu se relevant, Heiana resta face à ce dernier tout en gardant le silence. Elle se mit alors à écouter ce que le garçon lui expliquait et elle se mit à réfléchir pour se remettre en question sur le moment puisque le vampire se mit à faire quelque chose d'inhumain, d'après Heiana. Elle tenta de l'en empêcher mais il était trop tard... Puis elle se sentit soulevée et se retrouva dans les bras du jeune homme. Sur le coup, elle tenta de s'échapper mais ce dernier avait bien de prise sur elle. Elle se contenta d'écouter ce qu'il dit alors :

« - Si Saiban veut t'effacer la mémoire, c'est qu'il veut te punir, t'enlever ce qui peut un jour t'aider. Alors ne voit pas cette sanction comme un bon augure. Pour ma part, je te lâcherai pas. Tu sais en partie pour moi, et je sais en partie pour toi... Et puis si jamais tu ne me parles plus, ce ne sera pas aussi amusant de venir tous les jours au lycée... Allez maintenant repose-toi, je te ramène chez toi ! »

Heiana était surprise d'entendre Tatsu se livrer autant, ce qui la laissa silencieuse mais pourtant on pouvait observer sur son visage un léger sourire sur ses lèvres ainsi que quelques rougeurs.


Les deux lycéens rentrèrent alors chez eux.

~

Le lendemain matin, le réveil de Heiana se mit à sonner, celle-ci se réveilla et l'éteignit. Elle sortit de son lit et s'approcha de la fenêtre pour observer les feuilles tomber et le ciel nuageux. Après cela, elle prit un petit déjeuner et une douche pour prendre la direction du lycée. Elle se remémora l'échange que Tatsu et elle avaient eu et cela la fit sourire à son plus étonnement.

Qu'est-ce qu'il t'arrive Heiana... Calme-toi, tu n'es qu'une camarade de classe.

Elle tapota alors ses deux joues pour se remettre les idées en place puis prise la direction du lycée. Quand Tatsu l'avait ramenée chez elle, ils avaient convenu qu'ils s'attendraient tous les deux à l'entrée du lycée. Après quinze minutes de marche, elle y arrivera et vit que ce dernier n'était pas là, elle s'adossa alors à la grille et attendit son arrivée.


Puis elle le vit arriver et un sourire se dessina sur ses lèvres en se penchant vers lui pour lui faire signe.

avatar
Admin
Messages : 72
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateurhttp://modernvampire.forumactif.com

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Mar 31 Juil - 10:28
Après avoir ramené Heiana, Tatsu n'eut aucun souvenir de ce qui se déroula ensuite. Il était épuisé, tellement épuisé qu'en rentrant chez lui, il sombra dans un profond sommeil. Chose qui n'était pas arrivé depuis des lustres, lui qui était pris d'insomnies relativement souvent.
Fort heureusement, son réveil était mis comme tous les jours.

Se reveillant donc le lendemain matin (à l'heure), Tatsu se prépara rapidement en prenant un douche, en s'habillant, mais aussi en prenant une petite poche de sang. Tout en se nourrissant, Tatasu fut étonné d'une chose : Il avait l'impression d'avoir de plus en plus faim, comme s'il était ... en pleine croissance ? Non, il ne pouvait pas s'maginer une chose pareille..
Finissant son repas, il partit rejoindre son lycée pour une nouvelle journée de cours.

Arrivant devant la grille, il vit Kiyomizu l'attendre et le faire signe. Il lui fit signe en retour, mais ne put s'empêcher de penser :
"Serait-elle devenue plus docile ? Hum, je n'y crois pas du tout !"

En s'approchant d'elle, Tatsu glissa sa main dans les cheveux de la demoiselle et lui dit dans un petit rire :

-"Depuis combien de temps m'attends-tu ? Une heure ? Deux heures ? Je te manquais tant que ça ?"

]



Sachant qu'elle allait vite reprendre son côté Tsundere, le vampire ne l'embêta pas plus que ça, et il lui fit signe de la suivre pour rejoindre leur classe.


Une fois installé à leur pupitre, le professeur principal fit son entrée. Le salut habituel se fit par Heiana, comme elle était la déléguée, et avant de débuter le cours, Saiban qui avait repris sa forme d'adulte fit une petite annonce :

-"Bonjour à tous. Nous arrivons bientôt à la fin du 1er mois de cours, et comme vous le savez tous, le concours interlycées commencera dans quelques jours.."
Il eut un moment d'hésitation, se racla la gorge puis repris :

-"Enfin, dans quelques jours... Dans précisement 3 jours."

La plupart des élèves furent interloqués, ne comprenant pas pourquoi la date arrivait si vite.

-"Mais Monsieur ! Comment fait-on pour réviser ? On a pas le temps de revoir le programme entier des deux dernières années en trois jours !"

-"Cette année c'est normal.. On vous prend au dépourvu, et cela pour voir vos connaissances globales. Mais de toute façon, vous êtes déjà choisis ! Vous vous souvenez le 1er test de l'année ? Et bien vous avez été choisi la dessus. De ce fait, il y aura 2 participants par classe :
Terminale 3A : Minomiya Tatsuyuki & Kiyomizu Heiana. Bravo à vous, vous nous representez pour ce concours ! Vous pourrez venir me voir à la fin du ou des cours si vous avez des questions sur le déroulement des épreuves. Et aussi .."

Il fut coupé dans son élan, son portable sonna en plein cours. Chose qui n'arrivait pourtant jamais. Il décrocha, chose exceptionnelle également, écouta le message, acquiesça et raccrocha. Il reprit alors :

-"Bon, et bien je reviens dans quelques minutes. Une autre surprise vous attend : les participants des autres lycées sont déjà arrivés, vous pourrez bientôt les rencontrer. A tout de suite !"

Quand Saiban quitta la pièce, c'est dans le chaos le plus total. Les élèves parlaient entre eux, complètement bouleversés. Tatsu, quant à lui, voulait parler à Heiana, alors comme elle était assise devant elle, il bloqua les pieds de la chaise de la demoiselle avec ses jambes et la tira vers lui. Heiana était maintenant à la table du jeune homme, et ils purent commencer à parler (sous les critiques parfois acerbes mais murmurées des autres filles..."




-"Alors, parée pour le concours ? On a plus que deux jours pour te faire retravailler le programme de la 1ere année, comme tu as sauté une classe."
avatar
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Mar 31 Juil - 19:55
Heiana observait Tatsuyuki s'approcher en silence mais elle ne s'attendait pas à ce qu'il passe sa main dans ses cheveux. Son expression changea alors: du sourire au mécontentement. Elle l'entendit aussi prendre la parole :

« - Depuis combien de temps m'attends-tu ? Une heure ? Deux heures ? Je te manquais tant que ça ?

- Je viens d'arriver. Comme si c'était possible que tu puisses me manquer. »


Voyant le signe du garçon, Heiana se mit en marche en suivant ce dernier jusque leur classe. Une fois arrivée, elle prit place sur sa chaise qui était devant celle de Tatsu puis fit le salut à l'arrivé du professeur. Elle se sentait quelque peu mal à l'aise en sachant qu'elle était observée en permanence par ce dernier pour être juger et qu'elle risquait de perdre la mémoire : Depuis sa discussion avec Tatsu, elle ne voulait pas que cela arrive donc elle allait faire de son possible pour que cela n'arrive pas.


Petit rappel :3 ♥️

Heiana se mit alors à écouter la tirade de Saiban concernant le concours. Elle ne se sentait pas particulièrement inquiète à propos de ce dernier puisqu'elle avait confiance en ses connaissances. Quand il quitta la salle, elle ne s'attendait pas à se sentir tirer en arrière et se retourna brutalement vers son camarade.


« - Alors, parée pour le concours ? On a plus que deux jours pour te faire retravailler le programme de la 1ere année, comme tu as sauté une classe.

- Ne refais pas ça ! J'ai eu peur ! ... Je suis prête pour le concours. Je ne vais pas essayer de te convaincre que je n'ai pas besoin de ce programme donc rendez-vous à chacune des pauses je présume ? Un programme entier demande beaucoup de temps. »

Ce fut le professeur suivant qui entra dans la classe pour faire cours, puis ce même professeur donna l'autorisation aux deux lycéens de partir avant pour aller rencontrer les autres lycéens du concours. Ils quittèrent alors la pièce et Heiana se tourna vers Tatsu :

« - On mange ensemble alors ce midi? On donner rendez-vous où? »

Même si ça n'a rien d'un rendez-vous... Ahah...

Entrant dans la pièce, plusieurs lycéens étaient installés sur les tables et chaises du lycée. Elle les observa tous un à un puis lança un regard vers toi : grossière erreur. Elle sentit tout à coup un poids lui tomber dessus en criant sur prénom :

« - Heiana ! Tu m'as manqué ! »

Il lui fallut quelques secondes avant de reprendre ses esprits : elle se mit alors à observer la personne qui s'était jetée sur elle. C'était un grand garçon brun qui souriait beaucoup et elle le reconnut alors ! C'était un ami d'enfance : Masamune MAKABE (Même nom que le perso original : la flemme de chercher et comme ça, c'est plus simple pour trouver des images xD ♥️). Elle se sentit quand même mal à l'aise de cette affection montrée en public alors elle le fit reculer puis souris en le saluant.


« - Contente de te revoir Masamune. Bonjour à tous, je suis Heiana Kiyomizu, enchantée. A bientôt. »

Heiana quitta alors la salle, bien trop gênée de tout ça et elle n'avait pas de temps à prendre pour les révisions. Plus vite c'était fait, plus vite c'était fini.

« - On commence maintenant ? » Dit-elle pour passer sous silence ce qui venait de se passer.
avatar
Admin
Messages : 72
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateurhttp://modernvampire.forumactif.com

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Jeu 2 Aoû - 11:58
Souriant lorsque la demoiselle lui expliqua qu'elle avait eu peur, Tatsu l'écouta avec ce petit sourire en coin tout le long.

-"Oh, c'est bien, on arrive à se mettre d'accord rapidement maintenant. "OK" pour toutes les pauses."

Puis peu de temps après, le vampire se leva pour suivre la demoiselle hors de la salle de classe. Direction la salle commune pour rencontrer nos adversaires. La seule chose que les professeurs avaient oublié de préciser, c'est que cette année le concours interlycées se déroulait dans le nôtre, le lycée Shiriyama.
Une fois dans la salle commune, Tatsu fut supris de voir sa camarade se faire littéralement sauter dessus. Il perdit son petit sourire en coin pour laisser place à une moue plus.. tendue.


"Masamune Makabe... Je sens au plus profond de moi qui tu vas nous casser les pieds.."

Voyons la demoiselle gênée comme jamais, elle se présenta et partit directement. Tatsu fit de même :

-"Yo. Tatsuyuki Minomiya. Terminale 3-A."

Et il tourna les talons pour rejoindre Heiana, se frayant un chemin avant que ce ne soit ce Masamune qui passe devant lui. Le jeune homme, tout de même plus petit que lui, les suiva, ce qui fit grincer des dents le vampire.
Une fois dehors, Masamune se jeta verbalement sur la demoiselle.

-"Dis Heiana, t'aimerais pas qu'on aille se promener tous les deux ? Qu'on discute ensemble, ça fait tellement longtemps !! J-"

Il n'eut même pas le temps de continuer sa tirade que Tatsu se mit entre lui et la demoiselle. Il n'allait pas le laisser poursuivre son petit jeu éternellement.



-"On doit bosser. Contrairement a vous, on vient seulement d'être prévenu du concours. Tu la verras plus tard si elle en a envie."

Plaçant une main dans le dos de la demoiselle, Tatsu maitrisa sa force pour éviter de lui broyer les os en la faisant avancer. Ils allèrent au bout du couloir et montèrent au dernier étage avant le toit. Il y avait deux salles de clubs inoccupées où ils pourraient s'installer rapidement et être au calme. Ils installèrent rapidement les pupitres face à face et sortirent leurs affaires.


En face de lui, Tatsu pouvait observer la demoiselle. Elle avait l'air sereine, tout allait bien pour le moment.
L'espace d'un instant, le vampire se rappela de quelque chose :

-"... On est pas très intelligent quand même. On est sorti de la pièce sans qu'ils ne se présentent.. Bah, tant pis, on reviendra vers eux ou vice-versa. De toute façon, ils vont nous en mettre plein la gueule..."

Minomiya attendit quelques secondes avant de continuer son monologue, comme s'il attendait toute l'attention de la demoiselle.

-"Juste un truc, c'est juste une rumeur mais pendant le concours (donc dès à présent), la plupart des participants mettent tout en place pour gagner ce concours. En fait, les gagnants ont une sorte "d'appréciation" en plus dans leur dossier, et c'est parfois la clef pour entrer dans de grandes universités. Alors je crois que tout ce qui s'est passé avec Yamada et l'incube... Je te dirais que c'était un avant goût. J'ai entendu des choses horribles digne de notre ancien prof, prions juste pour que ce ne soit que des rumeurs !"
avatar
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Dim 5 Aoû - 19:47
Avançant dans les couloirs pour atteindre la sortie, Heiana ne s'attendait pas à être suivie par Masamune, c'est pour cela qu'elle fut envahie par la surprise quand elle l'entendit :

« - Dis Heiana, t'aimerais pas qu'on aille se promener tous les deux ? Qu'on discute ensemble, ça fait tellement longtemps !! J- »

Mais ce dernier n'eut pas le temps de finir sa tirade que Tatsuyuki s'interposa entre lui et elle-même, chose qui la surpris d'avantage car, à part le fait des révisions, il n'avait pas de raisons d'adopter ce comportement. Finalement, elle comprit que c'était à propos du concours quand elle l'entendit :

« - On doit bosser. Contrairement a vous, on vient seulement d'être prévenu du concours. Tu la verras plus tard si elle en a envie. »

Heiana n'eut pas le temps de répliquer quelque chose qu'elle était poussée par son camarade vers une salle de club pour pouvoir travailler. Sauf que le fait qu'ils soient partis si vite leur empêcha de voir l'expression de l'ami d'enfance de Heiana.


Une fois arrivés dans la salle, Tatsuyuki et Heiana s'installèrent et cette dernière était sereine. Son esprit était même absent alors que Tatsu lui adressait la parole.

Je suis plutôt contente de revoir Masamune, les problèmes sont terminés et je vais pourvoir passer du temps avec Minomiya pour un concours super intéressant, à mon avis. Ca fait du bien d'avoir ce genre de repos... Mais je n'oublis pas que je suis à l'épreuve.

Mais ce moment fut de courte durée : il prit fin quand elle prit conscience de ce que  Tatsu était entrain de lui dire :

« - Juste un truc, c'est juste une rumeur mais pendant le concours (donc dès à présent), la plupart des participants mettent tout en place pour gagner ce concours. En fait, les gagnants ont une sorte "d'appréciation" en plus dans leur dossier, et c'est parfois la clef pour entrer dans de grandes universités. Alors je crois que tout ce qui s'est passé avec Yamada et l'incube... Je te dirais que c'était un avant goût. J'ai entendu des choses horribles digne de notre ancien prof, prions juste pour que ce ne soit que des rumeurs  ! »


Je ne suis pas prête à supporter de nouvelles choses... Surtout si elles risques d'être pires...

Pour ne pas inquiéter son camarade, elle prit une grande inspiration pour éliminer toute l'angoisse qui était entrain de la submerger et sortit ses lunettes qu'elle plaça sur son nez. Elle se mit alors à sourire -de manière assez forcée- et prit la parole :

« - Il est temps de s'y mettre ! Pas de temps à perdre ! »


Elle ne voulait pas aborder le sujet concernant les magouilles qui risquent d'être mises en place lors du concours, tout ce qu'ils venaient de vivre était encore trop frais dans son esprit pour qu'elle puisse y accorder trop d'importance, elle préférait nier ce qu'il pouvait arriver, elle était dans le déni : c'est certain. Ils se mirent alors au travail jusqu'à ce que l'horloge indique leur du repas, Heiana se baissa vers son sac duquel elle sortit son bento et se mit à manger tout en continuant de travail.

« - Pas de temps à perdre...! »

Elle semblait assez désepérée par ce tout ce qu'il fallait qu'elle révise mais elle ne comptait pas abandonner, elle voulait mettre toutes les chances de son côté et ne pas décevoir son coéquipier.


Sans prévenir quelqu'un entra dans la pièce et vint s'asseoir à côté des deux lycéens, Heiana leva la tête vers la personne et se rendit compte que c'était Masamune et ce dernier prit la parole :


« - Je viens manger avec toi, Heiana. Ca fait trop longtemps qu'on s'est pas vu !

- Mais... Je dois travailler, j'ai besoin de me concentrer.

- Oh allez ! Tu as toujours été la meilleure, fais une pause ! En plus, ton camarade m'empêche de te voir ! »

Heiana se mit à soupirer face à l'insistance de son ami d'enfance puis prit la parole :

« - Juste le temps de mon repas, ça te va Minomiya ? »
avatar
Admin
Messages : 72
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateurhttp://modernvampire.forumactif.com

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Mer 8 Aoû - 11:55
Il n'y avait pas Heiana qui devait s'atteler aux révisions, Tatsu s'y mit également pour dire de se rafraichir la mémoire. Il ouvrit ses manuels scolaires mais uniquement pour une grande relecture. Le vampire réalisait toutes ses révisions la nuit, comme il ne dormait presque jamais.. Il fallait bien s'occuper du mieux comme l'on pouvait.

Mais entre temps, Tatsu levait la tête pour observer Heiana. Cette dernière était bien trop concentrée pour remarquer que le jeune homme l'épiait un peu.


"Encore quelques heures de révisions, et je te libère de ce fardeau.. Ma pauvre, je ne peux pas te dire de suite que l'évaluation écrite n'est que 1/10 de la note totale. Ces derniers jours ont été beaucoup trop mouvementés.."

La relecture du jeune homme se termina juste avant la sonnerie de la pause déjeuner. Le jeune homme ne sortit pas de suite sa bouteille de "grenadine", car le fameux "Monsieur l'ami d'enfance" était de retour, ce qui ne plut absolument pas au vampire.


Il recommença a s'inscruster comme si de rien n'était, allant même jusqu'à dire que le vampire refusait que la demoiselle ne le voit. Tatsu contrôla sa colère, mais pour qui est-ce qu'il se prenait ?!

-"Tu fais ce que tu veux, tu sais." répondit-il à la demoiselle en lui lançant un certain regard. Celui qui voulait dire fait attention..., "On se revoit après la pause déjeuner, je t'attends ici."

Et ainsi Heiana quitta la pièce. Tatsu se retrouva seul mais juste l'espace de quelques instants. Quelqu'un frappa à la porte pour attester de sa présence et entra dans la pièce. Yamada approcha et s'assit en face du jeune homme.

-"Yo. Que me vaut l'honneur de ta visite ?"

-"Dans un premier temps, pour te remercier. C'était vraiment long et ...difficile, j'avais même pas le quart de force nécessaire pour lutter contre ça."

-"T'as pas à nous remercier, on a juste fait ce qu'on a pu."

Yamada lâcha un petit rire, puis reprit avec un air décontracté.


-"Tu sais également des choses sur moi..."

-"... Oui. Tu es gay et tu me kiffes. ça se voyait dans ton regard quand tu redevenais toi-même."

Yamada rit de plus belle.

-"Hahaha... Vraiment, il n'y a rien qui t'échappes. Mais du coup, grâce à Butaniku, je sais... pour toi. Il m'a raconté pendant ma possession et je m'en souviens."

Un silence pesant se créea dans la pièce. Alors que Tatsu prit un air des plus grave, Yamada sortit de son sac un jeu de go, et commença a l'installer sur la table.

-"Donc... Si tu as besoin de moi, pour "quoi que ce soit", je suis là.." finit-il avec un sourire sincère.

De cette manière, Yamada fit comprendre à Tatsu qu'il ne balançerais rien. Au contraire, pour pouvoir aider le garçon il ferait n'importe quoi, même ..

Se faire mordre

Tatsu écarta cette idée le plus loin possible. Tentante, certes, mais il devait mordre le moins possible. Sinon sa sécurité au sein des humains ne ferait que décroitre. Mais par cette phrase et par le jeu que venait de sortir Yamada, il voulait également dire "Tu vas en chier pendant ce concours, alors si tu as besoin d'une aide externe, je suis là". Yamada voulait jouer au Go pour mettre en place une stratégie.Il savait comment se déroulait les concours inter-lycées et que la triche était constamment de mise, tout comme les actes de barbarie... La façon de jouer des deux hommes déciderait d'une stratégie à mettre en place au plus vite si Tatsu et Heiana se retrouvait acculés par les autres lycées.

Les parties s'enchainèrent, et comme a chaque fois que Tatsu jouait, un petit tas de groupie arrivait comme par magie autour de lui et de son adversaire.




Le vampire enchainait les victoires (Ce qui ne perturbait absolument pas Yamada, mais il joua la comédie). La mise en place d'une stratégie se faisait au nez et à la barbe de tout le monde, mais au bout de la dixième partie, soit la fin de la pause déjeuner, les deux jeunes hommes arrétèrent de jouer.
Ils savaient comment opérer au besoin. Et quand il aurait expliqué les détails du concours à Heiana, Tatsu lui dévoilerait également leur allié. Mais elle ne pouvait que se douter de quelque chose, car Yamada quitta la pièce au moment où la demoiselle entra.
avatar
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Jeu 9 Aoû - 12:27
Toujours face à Tatsuyuki, Heiana observait les deux jeunes lycéens et attendait une réponse de la part de son camarade à sa question :

« - Juste le temps de mon repas, ça te va Minomiya ?

- Tu fais ce que tu veux, tu sais. On se revoit après la pause déjeuner, je t'attends ici. »

Elle comprit ce que voulait dire son regard : Fait attention mais elle n'avait pas de raison de se méfier de son ami d'enfance, elle avait confiance en lui, enfin... Le pouvait-elle réellement? Elle le découvrira assez tôt. Elle se leva alors et partit en compagnie de Masamune pour finir de prendre son repas dans un autre endroit, non loin d'ici. Ils marchèrent alors jusqu'une des pièces adjacentes à celle où se trouvait Heiana et Masamune prit la parole :

« - Je suis vraiment étonné de te revoir ici, Heiana. Tu avais disparu si soudainement, sans laisser de moyens de te contacter...

- C'était une décision de mes parents, ce fut rapide. Je m'en excuse Masa'. Dit-elle en arborant un léger sourire forcé, cela semblait être un sujet sensible.

- Ce n'est rien, Heiana. Le principal est qu'on se soit retrouvé ! Dit-il en souriant et s'approchant de Heiana pour lui enlacer les épaules. »


Heiana se mit à rougir de se rapprochement puis leva la tête vers son ami et celui-ci entra rapidement dans une pièce vide avec elle pour la plaquer contre un mur. Le regard du garçon était, on ne peut plus, sérieux et prit la parole :

« - Heiana, je dois te parler, c'est important. Je dois te mettre en garde concernant ce concours : Il ne se limite pas à l'examen. Il y a un risque qu'il y ait des épreuves mettant en jeu la nudité ou que des coups bas soient fait pour la pression aux autres participants et je dois te dire... Les violences sexuelles ou chantages sexuels sont souvent les plus présents... Et parfois, même des combats à mort...

- Tu plaisantes... »

Heiana se mit à froncer les sourcils en pensant à ce que Tatsu avait amené sous forme de rumeur... Il en savait peut-être plus qu'il n'avait voulu lui faire croire. Elle attrapa alors Masamune pour sa cravate pour se rapprocher de lui pour le regarder dans les yeux :


« - Comment tu sais tout ça ?

- Tout le monde est au courant : les élèves se transmettent les informations d'une année à l'autre... Tu n'étais pas au courant ?

- Non...

- Fait attention à toi.

- Ne t'en fais. »

Et elle partit en serrant les poings, elle se sentait trahie : pourquoi est-ce que son camarade ne l'avait pas mise au courant de tout ça en sachant qu'il le savait ? Pour la protéger ? Conneries, elle avait justement besoin d'être au courant pour se préparer à cette épreuve. Elle était mise à l'épreuve par leur professeur et Tatsu ne la prévenait pas qu'elle risquait d'être amenée à se battre et donc d'être jugée. Arrivant devant la salle, elle vit Yamada quitter la pièce et son regard se posa sur son camarade. Ils était ensemble à l'instant et avaient discuté apparemment, elle se mit à serrer les poings jusqu'à sang, elle était en colère.


« - Il faut qu'on parle. Vraiment. »

Elle quitta la pièce, elle savait bien qu'il allait la suivre. Allant jusqu'au toit, elle était dos à lui puis finit par se tourner vers lui.

« - Pourquoi tu ne m'as rien dit ?! Pourquoi je l'apprends de la bouche de quelqu'un qui est censé être un adversaire ?! Je ne suis pas ton amie ? Tu voulais me mettre en difficulté au final ?! SOIS FRANC! »

avatar
Admin
Messages : 72
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateurhttp://modernvampire.forumactif.com

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Jeu 9 Aoû - 15:31
Une fois entrée dans la pièce, Tatsu ne put même pas placer un mot. Dès cet instant, il devait suivre la demoiselle, ce qu'il fit sans sourciller.
Une fois sur le toit, une légère brise rendait l'extérieur agréable. Les températures n'avaient pas encore chutées, mais d'ici un bon mois il faudrait remettre les habits chauds. Et si Tatsu pensait à des choses aussi insignifiantes, c'est parce qu'il savait que la demoiselle était dans une grande colère. Malgré ça, le jeune homme aborda un air presque triste, songeur.

« - Pourquoi tu ne m'as rien dit ?! Pourquoi je l'apprends de la bouche de quelqu'un qui est censé être un adversaire ?! Je ne suis pas ton amie ? Tu voulais me mettre en difficulté au final ?! SOIS FRANC! »

-"Franc ? Mais pas de soucis, ma belle ! Ton Masamune commence sérieusement à me casser les pieds, si dans quelques heures je peux lui mettre mon poing dans la gueule, je lui mettrai. Ensuite.... Ah! Le fameux concours, parce que je pense que c'est cela à quoi tu fais allusion : Te mettre en difficulté, je ne pense pas... les épreuves "annexes" ne sont ouvertes qu'après l'épreuve écrite, mais toutes les années, tout le monde à 100/100. Ceux qui ont le malheur d'avoir moins sont traités comme des chiens jusqu'à la fin du concours inter-lycées. Même si tu as le mental d'une guerrière, on va éviter de t'infliger ça tu ne trouves pas ?
Alors, comment être plus franc que ça... Ah oui ! Le plus important ! .. Un des concurrents veut ta peau, ou plus précisement ta virginité... si tu vois ce que je veux dire..."

Juste après, sans vraiment prendre le temps de respirer, le vampire demanda à la demoiselle de se reculer, tout cela avec un visage angélique.


-"Recule toi, je vais te salir sinon..."

Tout s'enchaina rapidement, un groupe de jeunes hommes sortirent de leur cachette. Tatsu savait que, contre ses gars là, il ne fallait pas perdre. Pour lui, mais surtout pour Heiana. La plupart des élèves participant au concours inter-lycées étaient soient misogynes, soient les considérés comme une catégorie de bas étage. Il se prépara en quelques secondes, et se jeta dans la mélée.


La bagarre fut de courte durée, puisque Tatsu décida de ne retenir qu'à moitié ses coups. Il imaginait être assailli de Masamune en face de lui, c'était plus simple pour se déchainer (mais rien qu'un petit peu !). Mais son esprit était pertubé par la colère qui l'animait face à la connaissance d'Heiana, et il se prit quelques coups qu'il aurait put facilement éviter.

Le groupe de 5-6 hommes était sous contrôle, tous complétement assomés par les coups du vampire. Cependant, le jeune homme resta un long moment le regard fixant le sol. Il sentait une douleur à son visage, et celle ci ne partait pas... Il comprit que cela faisait trop longtemps qu'il n'avait pas mangé, alors il ne guérissait plus automatiquement.
Il fit volte face pour se dresse devant Heiana.


-"Ah... Je ne guéris pas aujourd'hui, semblerait-il..."

Ayant pensé a apporter sa bouteille de grenadine (Il ne se souvenait plus l'avoir prit, mais bon il ne pouvait pas penser à tout), il voulut s'hydrater (Et surtout se nourrir) un peu avant de parler à la demoiselle. Mais a peine eut-il bu quelques gorgées qu'il eut mal à l'estomac à s'en arracher les tripes. Il tenta de se cramponner aux barrières du toit, mais la douleur irradiait dans tout son être. Il finit même par recracher du sang.


Qui avait bien pu faire ça ? Le visage de Masamune lui vint directement en tête, mais il ne devait pas oublier les autres candidats.. Ah bordel, ce concours n'était même pas encore commencé qu'ils s'en prenaient déjà plein la tronche...
Mais là, urgemment, il devait rentrer chez lui, boire du sang ! Sinon son ventre n'allait pas guérir, il allait se vider de son sang, et puis ce serait.. la fin ?
Contenu sponsorisé

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum