Partagez
Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Mar 27 Fév - 20:56
Surprise, voilà dans l’état émotionnel dans lequel je me trouvais. En effet, je ne m’attendais ni à des excuses, ni à des explications et encore moins à ce que tu m’appelles par mon prénom en me prenant le poignet. On pouvait observer quelques rougeurs sur mes joues tout en restant silencieuse car ce contact était inattendu pour moi et même le fait que tu m'appelles par mon prénom, ça l'est d'avantage, c'est quelque chose d'intime après tout. Cependant, il ne faut pas que je me prenne la tête avec ça, tu es blessé, tes pensées doivent être sans dessus-dessous.

« Je pense que je devrais te croire, pourquoi me mentir après tout ? Ca entache ta personne aussi. Je pense qu’il vaut mieux se serrer les coudes pour régler cette histoire. »

Je hochais la tête concernant tes paroles sur l’histoire de Yamada et du professeur Butaniku. Je m’appretais à répondre quand l’infirmière fit irruption dans la pièce. Mon regard se balançait entre l'infirmière et toi, en restant impassible bien que mes pensées étaient chamboulées par l'état dans lequel tu te trouvais.

« Elle n’a pas tord, tu es dans un sale état. »

Je fus de nouveau surprise de te voir sortir ton portable, je me mis donc à lire ce qui était inscrit là-dessus en faisant de gros yeux tout d'abord puis je hochais simplement la tête en tournant le regard vers toi.

« Il n’a pas tord lui non plus concernant Yamada mais je ne peux le laisser venir dans cet état… Certes, il dit qu’il va bien mais bon. »

Voyant ce sourire alors si innocent de manière si inattendue, je ne me pu réprimer un léger sourire qui se dessina sur mes lèvres tout en passant ma main dans mes cheveux. Je hochais alors de nouveau la tête à ton message puis je me levais de la chaise pour te laisser te reposer un peu.


« - Prends soins de toi, Minomiya. Je retourne en cours, je te donnerai ces derniers. »

Je fis alors un petit clin d’œil, assez inattendu de ma part d'ailleurs, pour te faire comprendre que c’était pour jouer le jeu avec l’infirmière puis je partis en courant en cours, étant déjà assez en retard comme cela.


Arrivant en classe, je pris place sur ma chaise et pris le cours en silence jusqu’à la fin de la journée. Quand celle-ci arriva, je pris mon temps pour ranger mes affaires en espérant que Yamada n’ait pas envie de m’attendre et je me mis à t’attendre aussi dans la classe pour sortir en ta compagnie du lycée, évitant ainsi tout problème, enfin... Plus ou moins selon la présence de Yamada ou non. Je restais assise sur ma chaise, la tête appuyée sur l'une de mes mains tout en gardant le silence, mes pensées dévirent vers ton état :

« J’espère qu’il va bien et qu’il ne va rien arriver de grave… »

avatar
Admin
Messages : 72
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateurhttp://modernvampire.forumactif.com

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Mer 28 Fév - 19:40
Observant le petit clin d'oeil que Kiyomizu fit à Tatsu, il lui fit un signe de la tête tout en souriant en l'observant partir. Il avait eu raison en se disant qu'Heiana était une fille bien, elle semblait avoir un bon fond malgré son attitude hautaine et froide envers tous.
Une fois la demoiselle partit pour les cours, le jeune homme voulu de suite s'échapper de l'infirmerie mais ce n'était pas possible pour l'instant : la seule fenêtre accessible était dans le champ de vision de la soignante. Il du prendre son mal en patience, demandant de rester encore un peu en simulant une forte fatigue. Sauf qu'au bout d'une heure et demi d'attente, Tatsu finit par se lever et décida de fouiller dans le stock de médicaments ou dans le frigo destiné aux thérapeutiques, le tout étant hors de portée de l'infirmière. Il cherchait quelque chose précisement, mais il savait pertinnement qu'il ne le trouverait pas ici. Sauf que la chance lui sourit.

Le frigo contenait une poche de sang, comme celles utilisaient pour les transfusions. Il ne savait pas pourquoi l'infirmière gardait une telle chose dans son frigo, mais c'était assez louche.
Tatsu prit délicatement la poche dans ses mains, et sa faim revint au galop. Cela faisait plusieurs jours qu'il ne s'était pas nourri, et on pouvait sentir qu'il était affamé. Il perça du mieux qu'il put le haut de la poche, mais ses mains tremblaient tellement il avait besoin d'une dose d'hématies dans l'immédiat.
Une fois qu'il eut réussi à l'ouvrir, Tatsu l'engloutit comme un sauvage, essayant de rester propre et de ne pas tâcher ses vêtements. Il se fit deux petites salissures mais rien d'important, au pire il dirait que ce sont ses plaies dans le dos qui ont beaucoup saigné.

Après avoir caché la poche vide dans une bouche d'aération, il attendit quelques instants afin de se sentir plus fort, plus éveillé, et surtout moins douloureux.
Comprenant que l'infirmière ne bougerait pas, il usa de ses pouvoirs et de sa rapidité extraordinaire. Il se propulsa, ouvrit la fenêtre et passa dehors. D'un instant à l'autre, il fut aux portes de sa classe, et il réintégra le cours sous les yeux ecarquillés et des chuchotements de tous les élèves de la classe.



Quand la fin de journée arriva, Tatsu rangea ses affaires et rejoignit discrètement Heiana après les cours. Une fois dehors,ils sortirent en inspectant les environs, et pas de Yamada ni de membres de sa bande aux alentours. Tant mieux, heureusement qu'ils n'étaient pas là.
Sauf qu'au bout de 5min de marche, un groupe de cinq jeunes hommes semblaient attendre quelqu'un ou quelque chose, et le chef de ce groupe n'était autre que Yamada. Tatsu fut bien surpris de les voir, mais fut encore plus estomaqué de les voir ici : Cela voulait dire qu'ils connaissaient l'adresse de Kiyomizu.

-"Comme convenu je t'ai attendu, petite chose.." articula-t-il avec un regard lubrique en direction d'Heiana, "mais je ne pensais pas que tu allais amener ton clebard, j'aurais préféré un peu plus d'intimité. Les sièges de ma voiture sont tout en cuirs, j'espère que tu aimes."

Suivi par les rires moqueurs de ses potes, Yamada essaya d'avancer vers Heiana mais en vain, Tatsu se plaça devant.




-"Dégage, Yamada."

-"Oooh non, c'est toi qui va dégager, Minomiya. Il semblerait que la p'tite blague de tout à l'heure ne t'ai pas servi de leçon." et d'un hochement de tête, le reste du groupe essaya de le contourner pour s'en prendre à Kiyomizu. Sauf que le premier réflexe qu'eut Tatsu, c'est d'honorer sa promesse : Casser la gueule de Yamada, et il lui envoya son poing en plein figure.
Comme s'il connaissait les mouvements de son adversaire, Yamada esquiva et sortit de nul part un couteau, et celui-ci vint érafler le torse du vampire qui venait d'esquiver in extremis.


-"Eh bien alors, Minomiya  se rebelle ? Tu t'es p'têt fait Kiyomizu, mais j'vais lui montrer c'qu'un vrai mec sait faire au lit, contrairement à un puceau comme toi !"

Sans même répondre, Tatsu s'occupa des caïds qui virent emmerder Kiyomizu. Ils semblaient qu'ils essayaient de la trainer vers un lieu précis, une voiture, un batiment ? Il ne savait pas, mais ils commençaient vraiment à le chauffer. De quelques coups de poings, de pieds et de genoux, il envoya valser les quatres mecs autour de la demoiselle. Il avait décidé, puisqu'il s'était nourri, d'exploiter un peu son potentiel vampirique. Il était donc plus rapide, mais surtout il frappait plus fort.
Le groupa semblait avoir abandonné sauf Yamada. Lui, il était déter', il voulait Kiyomizu.

Armé de son couteau, il fit face à Tatsu qui n'avait que ses poings pour se défendre. Malgré cette différence, ce fut un jeu d'enfant de le mettre au tapis. Une fois qu'il eut son compte, cela se lisait dans le regard de Yamada, Tatsu lui adressa un sourire dont il avait le secret. Ce regard et ce sourire de joie mélangé à un grain de folie, tout cela accompagné de cheveux complétement décoiffés. Une parfaite tête de psychopathe.


-"La prochaine fois, j'te promets qu'on ne te reconnaîtra pas Yamada. Maintenant tu arrêtes de faire chier ton monde et tu dégages avant que je n'enfonce ton couteau dans tes yeux."

Il ne se fit pas prier, et s'en alla, mais pas aussi vite que Tatsu le pensait. Il espérait sincérement qu'il ne mijotait pas quelque chose de louche, encore une fois...
avatar
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Ven 2 Mar - 20:05
Marchant à tes côtés jusque chez moi, j’étais soulagée de ne pas voir Yamada mais cela fut de courte durée quand je le vis apparaître avec sa troupe. Ils étaient vraiment proches de chez moi, c’est étrange de les croiser ici, comment peuvent-ils connaître mon adresse ? A part l’avoir eu de la part des professeurs, il n’y a pas d’autres moyens mais ce n’est pas le plus important pour l’instant…
Je fus dégoûtée d’entendre ses paroles, je m’apprêtais à reculer en voyant Yamada s’avancer vers moi mais je fus surprise de te voir apparaître devant comme pour me protéger.

« Pourquoi fais-tu tout ça pour moi ? »


Te regardant te battre en restant plantée sur place en silence, je voulais te venir en aide mais je ne voulais pas utiliser les choses que je savais faire, je voulais garder cela secret. Mon corps fut prit d’un mouvement quand je te vis te faire blesser au torse mais je me ravisais rapidement en continuant d’observer le combat. Une question s’infiltra dans mon esprit :

« Comment fais-tu pour bouger ainsi après toutes ces blessures ? »

Ensuite, ton sourire me figea sur place, on aurait dit une autre personne. Je posais ma main contre ma bouche en regardant tout le monde partir dans un sale état puis je me rapprochais rapidement de toi tout en prenant la parole avec un regard dur :

« - Ta-.. Minomiya ! Il faut soigner ça tout de suite. Je viens chez toi pour soigner tout ça, tu n’as pas le choix. Tout ça est à cause de moi. »

En effet, je me sentais coupable de ce qui venait de se passer ainsi que de la rumeur, ainsi que ta journée de colle, ainsi que… d’avoir cru que tu étais responsable de cette rumeur. Je pris ton sac que je mis sur mon épaule puis repris la parole :

« - Allons-y, je te suis. »

J’attendais que tu me montres le chemin jusque chez toi en silence, te regardant dans les yeux sans sourciller. Je tenais à me faire pardonner et à te remercie pour la dernière fois où tu m’avais apportée ton aide à mon domicile, je ne te laisserai pas repartir seule, quitte à te suivre à ton insu.


Avec toutes les émotions ressenties précédemment, je retenais tout de même mes larmes en continuant de te soutenir le regard. Ceux-ci commencèrent à devenir rouges ainsi que mes joues. Je gardais le silence car si je commençais à parler, ma voix déraillerait et les larmes couleraient.

avatar
Admin
Messages : 72
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateurhttp://modernvampire.forumactif.com

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Dim 4 Mar - 21:54
Cherchant à voir si Kiyomizu allait bien après cette altércation avec Yamada, Tatsu se tourna vers la demoiselle qui était déjà à ses côtés. Elle lui demandait s'il allait bien, et souhaitait à tout prix rentrer chez lui pour panser ses blessures.
Tatsu resta coi quelques instants, regardant la demoiselle dans les yeux mais ne sachant que répondre à part "non". Jamais personne de sa classe n'était venu chez lui, et même si c'était bien rangé, il n'avait pas tellement envie que Kiyomizu s'incruste chez lui. Pourquoi ? Il ne le savait pas, peut-être parce qu'il était prit au dépourvu, car jamais il n'aurait refusé la présence de la demoiselle chez lui.





-"Non mais ça va pas ? Je te raccompagne chez toi et puis c'est tout, c'était qu'une égratignure ! Et non, tu ne me suivras pas !!"

Mais voyant qu'Heiana commençait à avoir les yeux et joues rouges, Tatsu s'empourpra. Il ne voulait pas non plus faire pleurer la demoiselle, et après mûre réflexion, c'était bien mieux que Kiyomizu vienne chez lui. Yamada semblait connaître son quartier et son adresse, alors l'appartement de Tatsu était plus sûr.

-"Bon bah.. si tu y tiens tant, suis moi."

Et en tournant les talons, Minomiya montra la direction de sa demeure à la demoiselle. Il leur fallu un quart d'heure pour arriver au studio du jeune homme qui se trouvait au 3eme et dernier étage d'un petit immeuble. Il ouvrit la porte et fit découvrir son appartement à la demoiselle.
Il était composé d'un petit salon avec canapé, table basse et TV, tout cela accompagné d'une petit cuisine équipée ouverte. Il n'y avait qu'une porte en plus, et celle-ci donnait sur la chambre de Tatsu, qui était équipée d'une salle de bain semi-incrustée dans la pièce. Le tout était dans des tons mats, avec quelques objets décoratifs sortant du lot, et un magnifique parquet tout neuf, tout beau. Il fit entrer la demoiselle en premier.

-"Va-y, entre, fait comme chez toi. Y'a pas beaucoup de monde qui vient, alors si tu veux une boisson, un livre, un truc à manger, tu me demandes ou tu peux aller direct te servir."

Minomiya posa son sac et enleva ses chaussures pour parcourir à pied de chaussette sa demeure. Il se sortit deux petites bouteilles d'eau avec de la grenadine, une pour lui l'autre pour son invitée. Toutes deux n'étaient pas remplies avec un peu de sang.
Tatsu conservait chez lui quelques poches de sang, mais ingénieux (et surtout prévenant) comme il était, il avait créé un double fond dans un des meubles de la maison pour y cacher ses poches de sang. Dans le frigo, il y avait de la nourriture comme chez n'importe qui, mais quand on ouvrait son frigo on pouvait constater que Tatsu était un amateur de viande. Normal, c'était le seul aliment qu'il pouvait véritablement manger pour étancher sa "soif" : Une bonne viande bleue ou bien saignante.

Après avoir bu une ou deux gorgées, Tatsu reprit rapidement la parole :

-"T'embêtes pas à me mettre un pansement, il m'a juste éraflé, j'ai que dalle... regarde si tu ne me crois pas." Et Tatsu montra l'endroit sur son torse où il ne restait plus qu'une très légère croûte.

Minomiya avait retrouvé son humeur joueuse, et maintenant qu'ils n'étaient qu'à deux, il avait décidé d'embêter un peu Kiyomizu. Et de la voir sortir de ses gonds comme il aimait.

-"Oooh, en fait, tu voulais peut-être venir chez moi pour qu'on ne soit que tous les deux ? Aurais-tu enfin accepter que je te donne des cours particuliers ?"

En disant tout cela, Tatsu se rapprocha rapidement de la demoiselle, collant ses deux paumes contre les murs pour bloquer toute issue de la demoiselle.


Restant quelques instants ainsi, les deux jeunes gens furent dérangé par un fort bruit venant de dehors. Arrêtant de rigoler, Tatsu s'avançant vers la fenêtre pour essayer de voir de qui il s'agissait. Il avait une petite idée derrière la tête, il y en avait un qui n'avait pas dit son dernier mot. Enfin bon, si c'était vraiment lui, il ne pouvait rien contre eux ici..
avatar
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Lun 5 Mar - 22:40
Te suivant alors jusque chez toi, j'étais étonnée de voir un appartement d'étudiant. Je pensais que tu vivais avec tes parents mais c'était loin d'être le cas, je ne posais cependant pas de question et retirais mes chaussures en entrant.

Prenant alors la bouteille pour boire un peu à la paille, j'étais surprise de voir que tu n'avais qu'une unique égratignure alors que le coup m'avait parue vraiment violent avec la lame de Yamada. Bref, je n'eus pas le temps de penser à autre chose que tu recommençais à te moquer de moi. Je fronçais alors les sourcils en reculant pour être collée en mur en tentant de riposter mais un bruit sourd nous coupa.

Avançant alors vers la fenêtre à tes côtés, mon coeur s'était mis à battre à la chamade. Je regardais alors par la fenêtre et je ne vis qu'un chat miauler en se promenant, or c'était impossible qu'un chat puisse faire autant de bruit.

« - C'est étrange. » Dis-je en me tournant vers toi, impassible.

Je pris alors ton bras rapidement pour te faire reculer car la vitre se brisa en mille éclats. J'avançais alors rapidement en faisant attention à ne pas me couper étant en chaussettes et je vis alors Yamada armé jusqu'au cou : il avait un flingue et plusieurs armes tranchantes.

La décision se prit alors rapidement dans mon esprit : je me jetais du troisième étage pour atterrir lourdement sur une poubelle, ne sentant pas la douleur que me procurait alors ma cheville et commençais à me battre avec Yamada en restant silencieuse contrairement à lui.

« - Eh beh pour une meuf, tu te bats plutôt bien. J'aimerais bien baiser davantage avec toi du coup, on fait ça quand? »

Je me pris plusieurs coups et blessures avec son arme tranchante. Cependant, je ne m'arrêtais pas pour autant et lui envoyais quand même plusieurs coups à mains nues même si je n'avais pas autant de force. J'étais pourtant plus forte avec mes katanas mais je finis quand même par le battre et il prit la fuite bien que je pensais qu'il ne s'avouerait pas vaincu pour autant.


Ensanglantée, je me tournais vers toi en ayant oubliée ta présence... tu avais découvert mes talents au combat alors que je voulais garder ça secret malheureusement.


J'avançais alors un peu vers toi en boitant car ma cheville me faisait vraiment souffrir ainsi que mon corps qui saignait à plusieurs niveaux à cause des entailles faîtes par Yamada. Mon visage faisait comprendre que tu n'avais pas intérêt à ne pas dévoiler mon secret sinon...

avatar
Admin
Messages : 72
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateurhttp://modernvampire.forumactif.com

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Mar 6 Mar - 20:55
Mimant un mouvement de recul en sentant qu'il était tiré vers l'arrière, Tatsu vit sa baie vitrée voler en éclats. Il reçu quelques bouts de verre mais rien de bien grave. Cependant, il vit son binôme se jeter du troisième étage. Il s'était précipité pour la rattraper mais en vain. Elle était déjà en bas à se battre contre ce connard de Yamada qui venait encore les faire chier.
Voyant qu'elle ne se débrouillait pas mal du tout, Tatsu se tata à sauter lui aussi par la fenêtre ou à descendre par les escaliers.. Il voulait jouer la sécurité, mais avec Yamada, une balle perdue dès qu'il aurait quitté des yeux la demoiselle était fort probable.

"Bon, eh bien soyons fous.."

Passant par dessus son balcon, le vampire atterit lui aussi sur une poubelle sans se faire le moindre mal. Au meme instant, le caïd prit ses jambes à son cou, laissant la demoiselle dans un bien sale état. C'est d'un pas rapide qu'il rejoignit Heiana.

-"Hé, ça va ? Putain il t'a vraiment pas loupé ce..."

Mais voyant le regard que Heiana lui lançait, il rétorqua de suite en plissant légèrement les yeux, n'aimant pas être regardé de la sorte :

-"Hé oh, ne me regarde pas comme ça, hein ! Tu pourrais plutôt me dire "S'il te plaît, est-ce que tu peux garder ça secret ?" plutôt que de me lancer un regard aussi noir. J'dirais rien à personne ... Allez, maintenant viens, on va soigner tout ça..."

Le vampire avait bien compris que la demoiselle ne faisait pas de la danse classique pendant son temps libre. Il y avait de l'éducation de Yakuza derrière tout ça.
Tatsu aida alors Kiyomizu à monter le premier étage, mais il observait en même temps les plaies au niveau des articulations de la demoiselle : elles saignaient de plus en plus. Et la douleur se lisait sur le visage de la demoiselle. Pour éviter qu'elle ne fasse trop de mouvements inutiles, Tatsu prévint rapidement Heiana et se mit à la porter à bout de bras.


Là, la demoiselle ne pouvait pas retenir l'émotion qui la parcourait : la surprise. Tatsu eu un léger sourire en la regardant, mais garda son sérieux car il savait qu'elle allait se débattre d'un instant à l'autre.

-"Ne bouge pas. Tu perds tellement de sang qu'on peut te suivre à la trace dans les escaliers. Je te porte jusqu'à l'appart, ensuite tu pourras gambader où tu veux .. mais tu ne salis pas mon plancher, j'suis flemmard, j'ai pas envie de le nettoyer !"

Minomiya tint à moitié sa promesse. Une fois qu'ils furent arrivés à l'appartement, Tatsu ne posa pas la demoiselle de suite. Il l'emmena jusqu'à sa chambre, tira une serviette propre et l'installa sur le lit. Il soutenait la demoiselle d'un bras avant de l'installer elle aussi sur le lit.

"Faut faire gaffe, Tatsuyuki. Elle va commencer à se poser des questions là : tu la portes sans trop de souci d'un bras, tu guéris super vite.. Fait gaffe, grand.."

Quittant la demoiselle quelques secondes, il revint avec une petite trousse de secours et le nécessaire pour désinfecter les plaies de la demoiselle. Il s'installa à côté d'elle et fit moitié moitié avec les pansements et le désinfectant.

-"Tu sais désinfecter une plaie ? Je m'occupe de te bander les jambes, tu fais le reste ? Ne bouge pas trop, je vais quand même vérifié que tu n'as pas de bouts de verre planté dans le pied ou dans la jambe."

Il commença à désinfecter les premières plaies près des pieds, puis quand il voulut panser des plaies au niveau des cuisses, Tatsu se rendit compte dans quelle intimité ils étaient. Il s'empourpra légèrement et tendit le reste des compresses et pansements à la demoiselle :


-"Heu .. j'vais vérifié que tu as pas de bouts de verre sur toi.. hein.."

Essayant de reprendre son calme et son sérieux, Tatsu dévia la conversation :

-"Je crois que Yamada bosse pour le prof Butaniku. Parce que Yamada est pas aussi .. "hésitant" d'habitude, s'il voulait vraiment t'enlever pour faire je ne sais quoi de ton corps, il le ferrait certainement.. J'ai l'impression qu'il attends quelque chose, où alors qu'il nous épuise pour venir nous chercher plus tard.."

avatar
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Lun 12 Mar - 18:53
Posée sur ton lit, je m'occupais du haut de mon corps en silence puis quand je te vis au niveau de mes cuisses, je me mis à rougir rapidement en balbutiant quelques mots quasiment inaudibles en ne sachant que faire. Je décidais alors de détourner les yeux, les joues toujours aussi rouges. Je te laissais faire en gardant le silence au final puis je repris la tache que j'avais commencé : c'est-à-dire de panser mes plaies au niveau des bras et du visage. J'étais salement amochée.


« Garde ton calme, Heiana... »

Je fus surprise de t'entendre prendre la parole, je ne m'y attendais pas, surtout du sujet bien sérieux que tu abordais :

« - Je crois que Yamada bosse pour le prof Butaniku. Parce que Yamada est pas aussi... "hésitant" d'habitude, s'il voulait vraiment t'enlever pour faire je ne sais quoi de ton corps, il le ferrait certainement... J'ai l'impression qu'il attend quelque chose, où alors qu'il nous épuise pour venir nous chercher plus tard...

- Je pense que si c'est l'un de ses objectifs, de nous épuiser je veux dire... Eh bien, il ne s'est pas loupé, je suis dans un sale état... » répliquais-je en faisant une grimace en bougeant ma cheville.

Mon corps était vraiment douloureux et je ne savais pas si j'allais être capable d'aller au club toute la journée demain mais je m'étais engagée à porter les kimonos que nous avions confectionnés pour les visiteurs extérieurs et ainsi récolter de l'argent pour le voyage scolaire.

« Je ne peux pas abandonner. Je ne veux pas amener la honte sur ma famille. »

Je pris de nouveau la parole alors en te regardant dans les yeux :

« - Je compte quand même aller au lycée demain, j'ai des engagements et je compte bien les respecter. Une bonne nuit de sommeil et ça ira mieux ! Tu es dans quel club, toi? » Un petit sourire se dessina sur mes lèvres à ces paroles.

Le corps pansé, je posais alors mes pieds au sol pour tenter de me lever, cela pris quelques secondes supplémentaires que je tentais de cacher et me levais en mordant l'intérieur de ma joue : ma cheville était vraiment douloureuse mais il fallait que je rentre à la maison.


« - Il faut que je rentre, maintenant. »
avatar
Admin
Messages : 72
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateurhttp://modernvampire.forumactif.com

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Lun 26 Mar - 1:53
Le sujet sur Yamada entamé, Tatsu entreprit d'écouter la demoiselle. Cette dernière n'avait pas tort : Kiyomizu était dans un bien sale état.
Finissant de panser les plaies de la jeune fille, Tatsu se releva et constata les dégats. Heiana avait des bandages aux bras, aux jambes, et des pansements au visage. On aurait dit qu'on lui avait roulé dessus.. Tatsu ne pu retenir un soupir face à cette situation et aux dires de la demoiselle :

-"Tu penses vraiment que ça ira mieux demain ? Tu pourras peut-être marcher sans mal mais les lycéens vont croire que tu t'es fait renverser par un 4x4.. Tu ne vas pas passer inaperçu je crois." Puis faisant mine de réflechir quelques secondes, Tatsu entreprit de répondre à la demoiselle.



-"Tu me poses une colle là... Je pensais rejoindre le club sportif mais si c'est pour me faire harceler par 3/4 des filles du lycée, je passe mon tour. Et maintenant, voilà Yamada qui en remet une couche, et vu qu'il fait parti de ce club, je vais passer un sale quart d'heure chaque fois que j'irais là-bas. Je vais peut-être opter pour le club de musique, j'pourrais peut-être jouer d'un instrument solo et leur sortir une musique tous les 3 mois, dire de montrer mon "activité". Ou alors je demande à créer un poste spécialement pour moi, pour devenir "Passeur de clubs". Pendant une heure, je passerais dans tous les clubs pour voir si tout va bien, et hop on en parle plus !"

La dernière phrase était dite sous le ton de l'humour, le jeune homme retourna la question à la demoiselle :

-"Et toi alors, dans quel club vas-tu aller ? Que je vienne te saluer lors de la prise de mon nouveau poste."


Mais la bonne humeur s'arrêta là quand Tatsu remarqua la douleur de la demoiselle, alors qu'elle n'avait même pas deux pas. Il l'interpella aussitôt :

-"Hey, Kiyomizu ! Tu ne peux pas rentrer chez toi comme ça. Je vis seul, je peux bien t'héberger une nuit, c'est exceptionnel vu dans quel état tu es ! .. Après, si tu veux quand même rentrer chez toi malgré tout, je peux te raccompagner .. j'ai le permis."

Et d'un geste simple, Tatsu fit pendre des clefs de voiture du bout de ses doigts.
Minomiya préférait garder Heiana chez lui pour cette nuit, il fallait qu'elle se repose au maximum. Mais si savait que ça allait alimenter davantage les rumeurs qui circulaient au sein du lycée. Et puis il ne pouvait pas forcer la demoiselle à rester contre son gré, malgré le grand besoin qu'elle en avait.
avatar
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Lun 2 Avr - 21:23
Debout, la tête baissée suite à la douleur, j'avais tout de même écouté chacune de tes paroles en gardant le silence. Je finis par relever la tête, la respiration saccadée suite à ce que me faisait endurer mon corps, je finis tout de même par prendre la parole car je tenais à y répondre :

« - Je vais réitérer mon inscription au club de couture ancestrale. Je ne sais pas si les professeurs vont accepter ce poste mais si tu es gentil, je pourrais appuyer ta candidature en tant que dé-... »

Je ne pus finir ma phrase, prise de vertiges : je tombais au sol. Ma respiration était de plus en plus saccadée et mon corps était brûlant. Je n'avais jamais été dans un état pareil même après les pires entraînements que j'avais pu mener avec grand-père. Je ne comprenais vraiment pas.


Je pris tout de même l'initiative de me lever en m'appuyant sur ton bras mais je finis par perdre l'équilibre et tomber contre toi, à demi-inconsciente.

« - Je pense qu'il vaut mieux rester ici... » Chuchotais-je avant de tomber dans l'inconscience pour quelques minutes.


Mon inconscience ne dura que quelques minutes, je gardais les yeux fermés pendant plusieurs minutes puis, les gardant fermés, je tentais de prendre la parole en chuchotant :

« - Minomiya... Minomiya... Tatsu... »

N'ayant pas de réponse, j'insistais en étant de plus en plus intime dans mes paroles. Je détestais cependant être dans cet état, j'étais si faible.
avatar
Admin
Messages : 72
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateurhttp://modernvampire.forumactif.com

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Mar 3 Avr - 20:27
Dès que Kiyomizu toucha le sol, Tatsu se précipita vers elle. Elle était dans un sale état, et décida immédiatement d'abandonner l'idée de la ramener chez elle.

-"Hé, Kiyomizu ! Laisse tomber, tu restes ici cette nuit. Tu as besoin d'être surveillée !"

Elle-même était de cet avis, avant qu'elle ne tombe dans l'inconscience. Le vampire en profita pour décupler ses pouvoirs, l'amener le plus vite qu'il pouvait allongé sur le lit et attrapa son portable la seconde d'après pour appeler une de ses connaissances. La tonalité était inssuportablement longue, et quand l'interlocuteur décrocha, Tatsu poussa un soupir de soulagement.

-"Salut c'est Tatsu. Tu peux passer en quatrième vitesse à l'appart ? J'ai une amie qui a besoin d'être ausculté de toute urgence, mais il faut éviter que ça s'ébruite. On a quelques soucis personnels au lycée.." et il raccrocha après avoir entendu la réponse positive à l'autre bout du fil.

Un quart d'heure plus tard, un jeune homme d'une trentaine d'année entra sans prendre le temps de frapper. Il était brun, grand et assez mince. Habillé très proprement, il semblait sortir d'une réunion importante.



-"Ou est-elle ?"

-"Sur le lit, dans ma chambre." répondit le lycéen.

Ils entrèrent à deux dans la chambre de Tatsu et l'homme s'accroupit aux côtés de la demoiselle. Tension artérielle, saturation, oscultation générale, il ne laissa rien au hasard. Mais au moment où il avait posé les yeux sur la demoiselle, il avait comprit que son mal venait des plaies.

-"Je peux savoir où est-ce que vous avez été trainé pour vous retrouver dans un état pareil ? Tu sais que je suis à deux doigts d'hospitaliser la petite..."

-"Tu n'as pas vu en rentrant ? Ma vitre de baie vitrée est en miettes.. On est venu nous agresser chez moi, et elle s'est jeté dans la bagarre."

-"Pourquoi tu ne l'-.."

-"Elle a sauté du balcon. Et elle a littéralement casser la gueule de celui qui nous emmerdait ..."

Un silence pesant prit place dans la pièce. L'homme regardait Tatsu avec insistance comme pour lui faire passer un message, et Tatsu lui répondit dans le mille.

-"Non, pas comme nous. Elle doti avoir du sang et de l'entrainement de Yakuza."

Après avoir hoché la tête, l'homme prit quelques initiatives et en parla à Tatsu :

-"Comme je ne connais pas son dossier médical, je vais quand même lui passer de l'Augmentin, ça devrait faire baisser sa fièvre sans trop d'effet secondaire. Je vais faire couler un peu la perf, si elle n'a pas de réaction étrange, tu lui passes le reste. Je retourne bosser, rappele moi si ça ne va pas mieux... Ou bien non, tu me rappeles obligatoirement ce soir pour me dire ce qui s'est passé ici."

-"D'accord. Merci Haruo."

Quand Haruo fut parti, Kiyomizu se réveilla en appelant le vampire. Ce dernier se précipita vers elle.

-"Je suis là, Kiyomizu. Reste tranquille et dors, ça va te faire du bien. J'ai appelé un médecin que je connais, il t'a passé un antibiotique. Je veille sur toi, reste tranquille.."

Mais on pouvait tout de même sentir, dans la voix de Tatsu, qu'il était inquiet. Yamada allait revenir soit ce soir, soit il préparait un coup d'enfer pour les jours à venir. Et Tatsu penchait plus vers la deuxième option..

avatar
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Jeu 5 Avr - 21:29
Tout en écoutant tes paroles en gardant les yeux fermés, je me mobilisais difficilement, à cause de la perfusion et des blessures, pour me mettre sur le côté en serrant les couvertures contre moi. J'étais à l'aise dans le lit et sereine en sachant que tu étais là, cela se fit sentir car je retombais aussitôt dans les bras de Morphée pour le restant de la nuit, jusqu'au petit matin.

La nuit passée, j'ouvris doucement les yeux quand le soleil vint éblouir mon visage, je me redressais difficilement même si la douleur avait bien diminué depuis la veille. Je regardais alors autour de moi et je me rappelais alors être dans ta chambre, la gêne m'envahit aussitôt en me rendant compte que j'étais dans ton lit. Me rendant compte de la perfusion, j'hésitais à tirer dessus pour la retirer car je ne pouvais pas la garder, cela entravait bien trop mes mouvements. Je pris la décision de la retirer quand même en prenant les précautions de me faire un pansement juste après pour éviter de mettre du sang partout.

Je tentais alors de me lever, cela était légèrement difficile suite à ma cheville mais elle allait beaucoup mieux depuis la veille. Je m'appuyais contre le mur pour avancer jusqu'au salon en silence. Je vis que tu étais dans le canapé, je m'approchais pour te réveiller en secouant délicatement ton épaule, on avait cours aujourd'hui.

« - Il est l'heure de se lever. »

Après cela, je partis dans la salle de bain pour me rafraîchir et enfiler des vêtements propres que j'avais, heureusement, avec moi dans mon cartable. Après tout, on avait juste club aujourd'hui, ma tenue n'était qu'un détail mais je préférais être propre. J'avais retiré tous mes pansements et tenté de cacher les hématomes avec du maquillage.

Habillée et coiffée, je sortis de la salle de bain et je m'asseyais sur le canapé.


« - Je te remercie de m'avoir hébergée et d'avoir pris soin de moi. »

Il était l'heure d'aller au lycée maintenant.
avatar
Admin
Messages : 72
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateurhttp://modernvampire.forumactif.com

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Dim 8 Avr - 22:17
Tatsu avait laissé Heiana dormir dans son lit toute la nuit. Lui s'était installé sur son canapé et n'avait pas vraiment trouvé le sommeil, comme à son habitude. Il n'avait que fermé les yeux presque toute la nuit, mais ce fut tout de même Heiana qui le réveilla au matin. Il avait réussi à légèrement s'endormir, c'était un exploit.
Après s'être levé il prépara en quatrième vitesse le petit déjeuner de la demoiselle et partit prendre une douche. Après s'être préparé, il revint dans son petit salon pour entendre les quelques mots de la demoiselle :

-"Mais pas de soucis. Tu seras toujours la bienvenue ici."

Puis ils partirent à deux vers le lycée.
En arrivant devant les portes du lieu d'enseignement, tous les regards se tournèrent vers les deux jeunes gens. La plupart étaient béliqueux en direction du vampire, les autres étaient empreints de pitié envers la demoiselle.



Les sens en alerte suite ces regards, Tatsu aggripa Heiana juste avant qu'elle ne soit trainée dans la foule. Le vampire reconnu de suite à qui ils avaient affaire.

-"Casse toi, Yamada ! Tu as assez foutu ta merde comme ça !"

Mais sans prévenir, la racaille s'avança encore plus vers Kiyomizu et frotta avec force son visage. Le maquillage se dissipa et laissa à la lumière du jour les hématomes que la demoiselle avaient reçu la veille. La foule s'exclama et Yamada prit la parole avec conviction :

-"Moi ? Foutre la merde ? Certes, j'suis pas un exemple mais contrairement à toi, je ne tabasse pas les jeunes filles ! On apprend la veille que tu couches avec elle, mais était-elle consentante ? Ne parlerait-on pas d'abus ou de violence pour obtenir ce que tu souhaites ? Ces hématomes sont une preuve irréfutable que tu persecutes Kiyomizu, espèce de lâche ! Tu t'en prends aux plus jeunes, c'est plus simple, pas vrai ?"

Puis Yamada se tourna vers Heiana, et lui parla d'une voix presque réconfortante (si on oubliait les combats de la veille) :

-"Ne t'en fais pas, Kiyomizu. On va t'éloigner de cet infâme personne, tu seras plus en sécurité loin de lui .."




Un double message pour dire qu'ils cherchaient à ce qu'ils s'éloignent, génial... Tatsu voulu prendre la parole mais fut coupé par la foule en furie contre lui. Il n'y avait que Heiana pour calmer tout cela, mais comment ferrait-elle ? Elle n'allait pas avouer devant tout le monde qu'elle s'était battu presque à mort contre Yamada.. Allait-elle créer un mensonge ? Simuler une maladie pour justifier tout cela ? Elle seulle allait en décider
avatar
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Mar 10 Avr - 20:07
Arrivant au lycée en ta compagnie, je sentais bien que quelque chose n'allait pas : les lycées étaient regroupés dans l'enceinte de l'établissement et leurs regards étaient différents selon s'ils étaient posés sur toi ou moi. J'eus à peine le temps de réagir que j'étais tirée vers toi pour éviter d'être engloutie par la foule, je ne comprenais pas ce que si je passais. C'était vraiment étrange comme situation mais quand j'entendis tes paroles, je compris alors : Yamada était derrière cela, voilà ce qui posait problème.

J'étais silencieusement à tes côtés à regarder ce qui se passait mais je fus prise dans les problèmes, mes sens étaient vraiment ralentis aujourd'hui. Je n'eus pas le temps de reculer que Yamada était proche de moi à frotter fortement mon visage pour dissiper le maquillage.

« Non... »

Mon visage était crispé de douleurs suite aux hématomes présents et je ne serais étonnée d'en voir apparaître de nouveau avec la force qu'il avait utilisé. Je posais alors ma main contre ma joue en la frottant délicatement en essayant de calmer la douleur.

« - Moi ? Foutre la merde ? Certes, j'suis pas un exemple mais contrairement à toi, je ne tabasse pas les jeunes filles ! On apprend la veille que tu couches avec elle, mais était-elle consentante ? Ne parlerait-on pas d'abus ou de violence pour obtenir ce que tu souhaites ? Ces hématomes sont une preuve irréfutable que tu persécutes Kiyomizu, espèce de lâche ! Tu t'en prends aux plus jeunes, c'est plus simple, pas vrai ? »

« Mais qu'est-ce qu'il raconte cet abruti ?! Quel cauchemar... A quoi va-t-on être encore mêlé aujourd'hui? »

Et à ce moment précis, ce fut le gros lot en entendant Yamada ajouter quelque chose, j'espérais rêver mais la douleur était si vive, que c'était peu probable. De plus, entendre le ton qu'il utilisait me dégoûtait :

« - Ne t'en fais pas, Kiyomizu. On va t'éloigner de cette infâme personne, tu seras plus en sécurité loin de lui... »

Je restais silencieuse quelques secondes, le temps de trouver une excuse à raconter. Je ne pouvais compter sur toi à ce moment précis, la foule de lycées était déchaînée et s'apprêtait à s'en prendre à toi, j'étais la seule à pouvoir calmer le jeu. Il fallait que je sois cohérente dans mes propos pour ne pas t'incomber mais en même pour ne pas me trahir concernant ce qui s'était passé la veille. Soupirant alors, je passais devant toi pour m'approcher de Yamada en gardant mon air impassible pour ne pas montrer que je mentais :

« - Je te remercie de t'inquiéter pour moi, Yamada mais tu as tout faux. Je ne voulais pas à en parler devant tout le monde car cela me met mal à l'aise mais... Je souffre d'une maladie depuis ma naissance : j'ai un problème dans le sang qui engendre de gros risques hémorragiques. Cependant, la pharmacie est en rupture pour mon traitement donc Minomiya a insisté pour m'accompagner en cas de problème pour que je sois pas seule. Et puisque la journée des clubs me tient à coeur, j'ai d'autant insisté pour venir aujourd'hui.

- D-D'accord... Prends soin de toi, Kiyomizu. »

Je voyais bien la rage qu'il tentait de dissimuler dans son regard mais s'il parlait, il se vendait donc il abandonna. Je voyais la foule se détendre et s'inquiéter pour moi. Je leur fis un léger sourire et me tournais vers toi :

« - Je vais dans la salle du club. Merci Minomiya. »

Je partis alors en silence. J'avais bien compris une chose avec les jours qui viennent de s'écouler : il faut que je m'éloigne de toi, je ne dois tisser de liens pour éviter des problèmes comme ceux que je traîne depuis la rentrée. Je sentais quelqu'un sur mes pas, je tournais alors la tête et vis Yamada qui prit la parole :


« - Laisse-moi t'accompagner Kiyomizu ! T'as besoin d'être avec quelqu'un. »

Il faisait un sourire : était-il honnête ou jouait-il un rôle ? Je comptais bien me méfier mais il ne pouvait rien tenter ici, j'avançais alors en silence sans ne rien dire. Je voulais savoir sans lui montrer d'intérêt.
avatar
Admin
Messages : 72
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateurhttp://modernvampire.forumactif.com

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Mer 11 Avr - 21:23
Tatsu se montra abasourdi quand Kiyomizu mentit à tout le monde. Cette surprise, fort heureusement, collait à la situation. Il pouvait se trouver surpris qu'elle avoue sa "maladie" devant tout le monde, ou bien qu'elle prenne ainsi sa défense.
La foule se dissipa peu à peu, mais quelques regards belliqueux planaient encore dans l'air. Certains n'étaient pas sûrs de l'excuse donné par la demoiselle, et un croche pied donné par un inconnu le fit savoir. Le vampire broncha a peine, en une semaine il avait plus reçu sur la tronche que les deux dernières années.
Cependant, Tatsu fut légèrement attristé, voire même dégoûté d'observer Kiyomizu s'en aller sans même lui adresser un mot. Elle fut directement rejointe par Yamada. Malgré son comportement agressif, il ne pouvait rien faire à la demoiselle : tous les regards étaient tournés vers elle et tous les lycéens avaient sa maladie en tête. Si elle disparaissait ne serait-ce que deux minutes, la moitié du lycée serait à sa recherche.

De ce fait, Tatsu prit directement le chemin de la salle de retenue.
Il s'agissait de son professeur principal, à Tatsu et Kiyomizu, qui réalisait la colle du jeune homme. Il avait préparé sur son bureau 3 manuels d'une centaine de pages chacun concernant les mathématiques. Dès son entrée, il lui en tendit un et après l'avoir saluer, lui dit quelques mots :

-"Essaye de ne pas me les dévorer, tu dois tenir 8h. Le dernier est un post-bac, ça devrait t'occuper un peu plus longtemps je pense."

La retenue commença. Tatsu enchaîna les calculs tandis que le professeur corrigeait des copies. Au bout d'une heure et demi, Tatsu leva la tête de son bouquin, et il n'eut même pas le temps de prononcer un mot que son professeur râla :

-"Ah non hein, je t'avais dit de tenir les 8h avec les trois manuels !"

-"Mais j'ai fais de mon mieux, j'ai lu deux fois chaque énoncé ! Et je viens aussi de corriger tous les exercices que je viens de faire !"

Roulant des yeux, le professeur se tâta pour lui donner un deuxième manuel de suite. Il finit par se convaincre et lui donna. En vain, à 11h Tatsu avait une nouvelle fois terminé.

-"Mais arrête un peu !"

-"Mais j"y peux rien !!"

Au même instant, un membre du club de musique vint en trombe dans la salle de retenue.

-"Monsieur ? Il nous manque quelqu'un pour le club de musique, et on sait que Tatsu chante bien !"

Le professeur regarda l'élève, puis Tatsu. Il pointa du doigt la porte et ajouta :

-"Voilà ta punition, Minomiya. On a trouvé ton club pour l'année.",
Tatsu se retint de justesse de claquer sa tête sur la table. Il se leva pour se dégourdir les jambes puis suivit l'élève.

Une fois arrivés dans la salle, les élèves présent furent agréablement surprise de l'arrivée de Tatsu. En effet, il était très réticent au niveau des clubs.
Après l'avoir accueilli dans la bonne humeur, on lui tendit une feuille avec le titre de sa chanson et les paroles. Quand Minomiya put lire "This Silence Is Mine", il posa directement la feuille, et dit briévement à tous :

-"Je la connais déjà."

-"Très bien alors, on va te suivre avec l'instrumental. Si on regroupe assez de monde, on pourra un jour la jouer !"

Sans tellement prêter attention à ce qu'ils venaient de dire, Tatsu se tourna pour s'asseoir face au tableau. Il ne savait pas pù poser les yeux quand il chantait devant du monde, alors il s'isolait à sa manière. De plus, il avait besoin d'être très calme et pensif durant cette chanson. Elle parle d'une personne sans sentiment, qui ne sent pas son coeur battre et qui décrit le froid qu'il ressent constamment puisqu'il cherche par tous les moyens à ressentir des émotions, de ne plus être qu'un pantin.




L'instrumental partit, et Tatsu avec.


PAROLES : FAUT CLIQUER ICI WESH

Au fur et à mesure qu'il chantait, des groupes d'étudiants se formaient devant les portes de la salle.
avatar
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Mer 18 Avr - 10:04
TOUT S'EST SUPPRIME DONC JE RECOMMENCE... 45min d'écriture partie en fumée... T.T <3

Je rejoignais la salle de mon club en silence, suivie de Yamada : je n'oubliais pas notre confrontation de la veille mais dans mon état actuel ne me permettait aucune confrontation au risque de perdre et de me blesser d'avantage. Pourtant je devais me rapprocher de lui d'une certaine manière pour réussir à découvrir tout le secret derrière ces manigances, même à devoir en devenir son amie...? Uh... Cependant, je ne peux pas t'impliquer là-dedans, tu as eu déjà assez de problème et je ne veux pas t'en causer d'avantage. C'est pour cela que je dois prendre mes distances avec toi et me rapprocher de Yamada en ne te mettant pas dans la confidence, cela est pour ton bien.

Entrant dans la salle du club, Yamada partit rejoindre le sien. Je vis alors les deux autres filles qui composaient le club : quand elles me virent, elle se mirent à sourire grandement et me saluèrent aussitôt. Elles se prénommaient Sara et Yuna.


Je leur rendis alors un petit sourire. C'étaient deux gentilles filles, on composait le club depuis notre première année au lycée.


Cependant je remarquais leurs sourires disparaître rapidement en voyant l'état dans lequel j'étais : je pris le temps de leur donner la même explication qu'à tous. Non pas que je n'ai pas confiance mais je ne peux pas de risque à mettre plusieurs personnes dans la confidence au risque de me faire trahir et que mon plan tombe à l'eau. Cela te créerait d'avantage de problème en plus de cela et ce n'est pas ce que je veux évidemment.

Après quelques heures de travail, il nous manquait du tissu donc je me portais volontaire pour aller en chercher. J'allais alors jusqu'à la réserve du lycée pour récupérer du tissu, dès que j'avais ce que j'avais, je fis le chemin inverse. Entendant alors de la musique proche du club de musique ainsi que plusieurs personnes rassemblées devant leur porte, je m'arrêtais et vis alors que c'était toi qui chantait. J'étais comme hypnotisée en t'entendant chanter :

« Quelle voix... »

Pourtant, tout à coup, je sentis quelqu'un m'attraper la main et me tirer doucement en arrière puis on me chuchotait quelque chose à l'oreille :

« - Kiyomizu, attention à toi avec toutes ces personnes... »


Je levais alors la tête vers Yamada et j'hochais alors la tête en prenant la parole :

« - Ne t'en fais pas, je fais attention.

- Tu viens avec moi à mon club ? J'voudrais te montrer un truc.

- D'accord. »

Il passa alors son bras autour de mes épaules et nous partîmes vers son club en silence.
avatar
Admin
Messages : 72
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateurhttp://modernvampire.forumactif.com

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Jeu 19 Avr - 21:16
Même s'il appréciait cette chanson, voir une grande partie des élèves s'attrouper aux portes de la salle l'exaspérait. Il retint de soupirer quand il sentit l'odeur de Kiyomizu. Elle était toute proche, en tout cas assez pour l'entendre chanter. Malheureusement, il sentait également la présence de Yamada, ce n'était pas bon signe.
Ce caid avait changer du tout au tout en moins de 24h, mais il pensait vraiment ue les deux jeunes gens allaient gober ça ? Ou qu'ils étaient trop affairés dans leurs études pour ne rien rétorquer au lycée ? Certes, la moindre trace sur notre dossier scolaire pourrait leur être fatal, surtout s'ils cherchaient à réaliser des études supérieures.. Rien que ces heures de colle auraient pu coûter la scolarité du vampire, même s'il savait que ses parents auraient pu y faire quelque chose. Il n'aimait pas la triche, mais si c'était pour recadrer des situations injustes, il ne crachait pas dessus.

Juste après son chant, et au moment où il sentit l'odeur de Kiyomizu et de Yamada s'éloigner, il sortit de la pièce du mieux qu'il put, poussant du mieux qu'il put l'amas d'étudiants plantés devant la porte. Ce fut difficile, mais pas vain.
Il voulait suivre les deux lycéens mais pour éviter d'être surpris dans son élan de "stalker", il prit le couloirs inverse, comme pour tenter de les contourner. Une fois loin des amas de lycéens, Tatsu trotina pour rattraper le petit groupe. Pris dans l'action, Il passa juste à côté de la salle de colle où les portes étaient restées ouvertes mais n'y porta nullement attention. Le professeur, contrairement au vampire, le vit bien évidemment passer en courant, et décida de se lever tranquillement et de la suivre.
(On va quand même mettre une petite photo du prof hein, parce que faut bien voir sa tête un jour xD)


Minomiya, lui, allait arriver à un tournant, et d'après ouïe affinée par ses capacités vampiriques, les trois jeunes allaient bientôt se faire face. Ce que n'aimait pas Tatsu, c'est les cliquetis qu'il attendait sur Yamada. Genre, lame affutée qu'on porte sous le manteau ou près de la ceinture.
Lors qu'ils se rencontrèrent, Yamada ne fut qu'à moitié surpris. Par contre, il tirait une moue amusée du visage colérique de Tatsu.



-"Oh ? Qu'est ce que tu fais là, toi ? Tu devais pas être en colle normalement ?"

Voyant que Yamada avait passer son bras autour du cou de la demoiselle, il attendit une demi-seconde. C'est ce qu'il avait besoin pour contenir sa colère... Oh et puis non, pour une fois on va laisser la colère guider les gestes !


Alors là, Yamada tirait une de ces têtes ! Tatsu pensa alors qu'il n'avait jamais était autant surpris de sa vie ! Il eut tellement de mal à s'en remettre qu'il tituba un peu, et prit bien cinq secondes avant de décider quoi faire. Il prit alors en vrac sa lame et se rua sur .. Kiyomizu. A cet instant, ce fut Tatsu qui fut prit au depourvu. Il s'interposa juste à temps, mais ne réussi pas à désarmer le lycéen. Après un coup de pied bien placé dans l'abdomen, Yamada recula. Mais lorsqu'il essaya de se maintenir debout, il vit une ombre se faufiler derrière lui. Sans vraiment réfléchir, il agita son couteau dans cette direction et se rendit compte bien trop tard qu'il venait de blesser le professeur principal des deux protagonistes.

Une belle entaille au visage, le professeur ne s'embêta d'aucune sommation et donna une deuxième coup de pied dans l'abdomen du jeune homme. Il recula brusquement et lâcha son arme. Après avoir lancé un "Eh merde..", il échappa au professeur qui tentait de l'attraper. Il disparut en quelques secondes.

Tatsu en profita pour aller voir Heiana et lui demander si elle allait bien. Il essaya tant bien que mal de ne pas montrer la colère qui bouillonnait en lui .. Après tout ce qu'il lui avait fait, elle traîner avec Yamada?! Et sans aucune surveillance ?! Etait-elle complétement folle ???
Mais le professeur coupa court à ces retrouvailles :

-"Bon.. J'ai réussi à le prendre en photo avec mon téléphone personnel. En espérant qu'il finisse enfin par le virer, ce Yamada. Sinon, Minomiya tu retournes avec moi. Kiyomizu, nous allons te raccompagner à ton club. Ne traines pas avec ce genre d'élément, ça aurait pu terminer en quelque chose de pire qu'un hématome, vois tu ..."

avatar
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Dim 22 Avr - 22:59
Toute la scène s'était déroulée bien rapidement, je n'eus pas le temps d'en penser grand chose. Cependant la colère prit possession de mon esprit quand j'entendis la remarque du professeur :

« - Bon... J'ai réussi à le prendre en photo avec mon téléphone personnel. En espérant qu'il finisse enfin par le virer, ce Yamada. Sinon, Minomiya tu retournes avec moi. Kiyomizu, nous allons te raccompagner à ton club. Ne traîne pas trop ce genre d'élément, ça aurait pu terminer en quelque chose de pire qu'un hématome, vois-tu... »

Je restais silencieuse un petit temps suite à la fin de sa phrase et je te tournais alors les talons en prenant froidement la parole :

« - Je sais bien ce que je fais. Je peux retourner seule au club. »

Je partis alors aussitôt en n'attendant ni le professeur, ni toi. J'avais d'être seule pour me décharger de ma colère, celle-ci provenait du fait qu'on pense que j'agissais naïvement alors que c'était loin d'être le cas, je savais bien ce que je savais et ce que je risquais mais ce n'est pas parce que je suis une fille que je suis incapable de me défendre. Cela me mettait hors de moi. Je décidais finalement de rejoindre le toit, j'espérais ne pas être suivie, je ne voulais parler à personne. Je risquais d'être désagréable suite au fait que ma colère était encore bien présente.


J'avançais sur le toit en essayant de retrouver mon calme en étant frappée par le vent. J'essayais de regagner mon calme mais c'était vraiment difficile, je ne m'étais jamais autant sentie en colère... Pourquoi? Je n'arrivais pas à déterminer la cause pour le moment. Je finis par m'adosser au grillage pour continuer à réfléchir, sans cesse, sans m'arrêter une seule seconde.


Par frustration, je finis par mordre violent dans mon doigt au point de m'en faire saigner. Cela me frustrait de ne pas trouver la cause de ma colère et de ne pas réussir à la faire redescendre.

avatar
Admin
Messages : 72
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateurhttp://modernvampire.forumactif.com

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Lun 23 Avr - 21:45
Voyant Heiana partir en quatrième vitesse, Tatsu voulut la suivre mais fut interrompu par le prof principal.

-"Minomiya, Botaniku va pas tarder je passe.."

Le vampire se mordit la lêvre. Par ces mots, il devait comprendre que Yamada venait certainement d'avertir le professeur. Il ne devait pas traîner dans les couloirs, et il devait même se précipiter dans la salle de retenu s'il ne voulait pas avoir une belle trace à l'encre noire sur son dossier scolaire.
Une fois dans la salle de retenue, les eux hommes attendirent en silence. Même s'il était professeur, Tatsu l'avait remarqué depuis un petit moment, il devait lui-même être une créature fantastique, mais jamais le vampire n'avait pas savoir quelles étaient les origines de l'homme blond. Il le pensait simplement de son côté, puisqu'il avait toujours été là en cas de pépin. Minomiya pensait également que le professeur était au courant de sa nature vampirique. En fait, il avait l'air au courant d'un nombre incalculable de choses, mais que malheureusement, son poste au sein de l'école faisait qu'il ne pouvait pas agir .. à son grand désarroi. Alors il laissait les autres agir tout en les protégeant, ce qu'il fit au même instant avec Tatsu :

-"Minomiya, commença-t-il, soit discret. Si on t'interroge, je t'ai autorisé une pause au petit coin."

Tatsu ne comprit pas de suite, mais c'était aussi simple que ça : Le prof avait compris que Tatsu n'avait qu'une idée en tête, retrouver Heiana.

Le vampire se leva alors, et partit d'une pas faussement calme de la salle de retenue. Quelques pas plus tard, seul dans le couloir, il huma l'air comme si sa vie en dépendait. C'était dans le but de sentir l'odeur de Kiyomizu. Et il n'eut aucun mal car l'odeur du sang enivra directement ses narines.
Avec cette information en tête, il acceléra le pas en direction du toit. Le pire lui passait en tête. Il imaginait Yamada, l'arme à la main, le sang dégoulinant ... Ou Kiyomizu qui aurait elle-même.. comme Shina..
Il gravit les escaliers quatre à quatre et ouvrit brusquement la porte du toit. Il vit alors la demoiselle saine et sauve, une simple goutte de sang fillait le long de son doigt.

La colère reprit le dessus sur Tatsu. Il marcha d'un air belliqueux vers la demoiselle, les poings serrés. Elle voulut parler en premier, mais le vampire ne lui laissa pas ce plaisir.

-"Mais tu peux me dire ce que tu faisais ?! Tu veux te prendre une lame en plein thorax ? T'en as marre de vivre ? Hein ? Pourquoi ? POURQUOI ?"


En pleine colère, Tatsu agrippa le grillage comme un sot. Enervé, il faisait vraiment peur..

Sans que personne ne puisse ajouter quoi que ce soit, une énorme détonation se fit entendre.


Et la chemise de Tatsu commença à se recouvrir de rouge. Et il se retrouva au sol, il venait de choir sans même s'en rendre compte.

Derrière Tatsu, sur le seuil de la porte, on pouvait apercevoir Yamada armé d'un pistolet. La légère fumée sortant de son arme faisait de lui le tireur, celui qui avait mortellement blessé Tatsu sur la hanche droite. Mais contrairement à d'habitude, le caïd tremblait de tout son saoul, et le comble de tout cela ? Yamada pleurait à chaudes larmes. Comme s'il était obligé, comme si son corps ne voulait absolument réaliser ce qu'il venait de faire.
Malgré la douleur lacinante, Tatsu put observer un détail qui leur avait échappé jusqu'à présent. Au sol, Minomiya observa un tatouage dans le cou du lycéen, mais celui-ci était en surbrillance, légèrement éclairé. Le vampire n'avait jamais vu cela auparavant, mais il tenait là un indoce certainement très important !

Sans demander son reste, Yamada se retira comme s'il avait vu la Mort. Il laissa Tatsu et Heiana seuls avec leurs problèmes.

La douleur avait presque disparu, la balle avait traversé son corps mais fort heureusement, n'avait pas blessé la jeune fille. Du moins pas griévement. Tatsu baignait dans une petite flaque de sang, et son corps avait déjà cicatrisé la plaie.... et maintenant, il fallait expliquer cela à la seule témoin : Heiana.

Le regard fuyant, voyant que la situation n'était plus à la querelle, Tatsu marmonna d'une petite voix :

-"J-J'ai .. Je- j'ai une maladie. J'ai un trop plein de plaquettes, alors j'ai... déjà cicatrisé. Faut que j'aille voir le médecin quand je me blesse ça peut être grave mais 'inquiètes c'est pas grave hein.. hein.."

Génail Tatsu, c'est sûr qu'elle va la gober ton histoire là ! Quel magnifique menteur !
Le vampire tenta alors de se relever, et de ne pas se jeter sur sa propre flaque de sang pour la boire... ni même sur la main de la jeune femme.. Quand il manquait de sang, Tatsu avait beaucoup de mal à se contrôler. Et il allait être mis à rude épreuve !


avatar
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Mar 24 Avr - 21:58
Regardant le sang couler le long de mon doigt, je levais tout à coup les yeux vers toi qui avançait vers moi avec air belliqueux. Toujours en colère, les yeux froncés, je m'apprêtais à prendre la parole mais tu fus plus rapide que moi :

« - Mais tu peux me dire ce que tu faisais ?! Tu veux te prendre une lame en plein thorax ? T'en as marre de vivre ? Hein ? Pourquoi ? POURQUOI ? »

Tes paroles étaient accompagnées d'un geste violent : je te vis attraper le grillage brutalement, j'étais donc entourée par tes bras. L'expression dans mon regard était passée à la peur. Oui, tu me faisais peur tout à coup, je ne t'avais jamais vu autant en colère et je devais avouer que tes paroles m'avaient blessée d'une certaine manière.

Sauf que tout à coup, cela se passa très vite, j'entendis une détonation, je vis ta chemise se teinter de rouge et te vis chute au sol. Je te regardais, choquée, vide de réactions. Levant alors les yeux, je vis Yamada les larmes aux yeux, une arme à la main, fuyant aussitôt dans les couloirs. La balle avait heureusement traversé ton corps et avait légèrement frôlé mon bras mais cela était sans importance.


Je ne pris pas le temps de le secourir, ton état était d'avantage important. Les larmes alors aux yeux, je me baissais à ta hauteur en posant mes mains contre ta blessure, les genoux dans la marre de sang qui se trouvait autour de toi. Les larmes coulaient abondamment sur mes joues.


Pour voir dans quel état ta plaie, je retirai alors mes mains et ce que je vis fut d'avantage un choc pour moi : ta plaie était refermée ! C'était impossible ! Personne ne pouvait guérir aussi vite, ce n'était pas humain... Je levais alors les yeux vers toi, en restant silencieuse. Je t'entendis alors prendre la parole :

« - J-J'ai .. Je- j'ai une maladie. J'ai un trop plein de plaquettes, alors j'ai... déjà cicatrisé. Faut que j'aille voir le médecin quand je me blesse ça peut être grave mais 'inquiètes c'est pas grave hein.. hein..

- Minomiya... Ne me prend pas pour une idiote. Ton histoire est louche mais pour l'instant, il faut vite partir d'ici. »

Je pris rapidement ta main, après nous être relevés, puis commençais à courir difficilement dans les couloirs pour nous enfermer au club de couture. Pièce qui était proche du toit et où presque personne ne passait. Les filles étaient reparties depuis un moment puisqu'elles ont un club à l'extérieur aussi. Je fermais alors la porte et m'appuyais contre celle-ci en te regardant, les sourcils froncés.

« - Tu me dois des explications maintenant Minomiya. Je suis honnête avec toi alors j'aimerai que tu le sois en retour. »


Si tu ne voulais pas me fournir d'informations, je savais où aller : Akiko pouvait sûrement me fournir les informations voulues.
avatar
Admin
Messages : 72
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateurhttp://modernvampire.forumactif.com

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Mer 25 Avr - 21:21
Voyant que le mensonge n'avait aucun effet sur la demoiselle, Tatsu se releva et suiva la jeune fille non sans une pointe d'enervement contre lui-même. On lui avait toujours appris à rester discret, à ne jamais montrer son "don" (ou plutôt sa malédiction, il ne savait comment la prendre ..), et dès qu'il serait repéré, il devait quitter les lieux où il résidait le plus rapidement possible.
Durant leur course, le vampire ne pensait qu'à cela, au fait qu'il allait devoir changer l'intégralité de son mode de vie. Il ne le souhaitait pas, jamais il n'avait été surpris ainsi. Pris dans la colère, il n'avait pas senti la présence de Yamada se dessiner derrière lui, et il s'était pris une balle par inadvertence. Mais il se remettait sans cesse en question, car s'il n'avait pas été là, ça aurait été Kiyomizu qui aurait prit la balle, et là il n'y aurait pas eu de régénération...

Une fois rentrée dans la salle de couture, Tatsu observa la demoiselle de haut en bas. Elle était déterminée à tout savoir, à tout savoir sur sa condition. Elle en savait déjà trop, il ne pouvait en dire plus, et il ne se gêna pas pour lui faire comprendre.
Aux dires de la demoiselle, Tatsu adopta une sourire dont il avait le secret. Ce mélange entre la joie et la folie, celui qui faisait comprendre que la situation n'était pas des moindres. Il regarda la demoiselle avec cet air inhabituel, sans même se rendre compte des mimiques qu'il avait. Ce sujet était tellement sensible et peu abordé qu'il ne savait pas vraiment comment réagir.



-"Ne t'en fais pas Kiyomizu, j'allais être très honnête avec toi, donc voici ma réponse : Il y a bien quelque chose de différent chez moi par rapport aux autres hommes de mon âge. Cependant, si je te dévoile ce que c'est, je te condamne. Dans quelques jours, je retrouverais ton corps carbonisé dans un entrepot ou flottant dans la rivière la plus proche. Et j'aurais beau te veiller jour et nuit, je ne pourrais rien faire contre les personnes qui s'en prendront à toi !"

Le vampire, comprennant d'un coup la situation commença a se radoucir. Il inspira et expira bruyamment, puis regarda de nouveau la demoiselle. Etait-il allait trop loin ?


-"J'aimerais tellement pouvoir t'en dire plus, un jour..."

En prononcant ses lamentations, Tatsu entendit des bruits de pas effrénés se ramener vers le club. Les élèves devaient avoir entendu la détonation.
Ni une ni deux, Minomiya s'empara du bras d'Heiana et la tira vers lui. Sans même expliquer ce qu'il se passait, Tatsu fit entrer la demoiselle dans une armoire presque vide, et y entra à son tour. Il referma la porte sans bruit et évita tout mouvement dans cet endroit confiné, où il n'y avait normalement la place que pour une personne et demi.


Des étudiants entrèrent en vrac dans la pièce, cherchant certainement l'origine du bruit ou si tous les élèves étaient indemnes. Voyant que la pièce était vide, ils refermèrent les portes et les bruits de pas s'éloignèrent.

Epuisé de ce début de journée, Tatsu laissa la zone occipital de son crâne cogner contre la partie metallique du casier. Il souffla une deuxième fois, mais choisit d'engager une nouvelle fois la conversation.

-"Ecoute, ça sert à rien d'agir seul chacun de son côté. Je parle pour toi comme pour moi. Quand je suis tombais au sol, j'ai remarqué que Yamada avait un tatouage, une marque lumineuse dans le cou. Je ne m'y connais absolument pas, mais il faudrait qu'on aille au plus vite à la bibliothèque et chercher des livres sur les manifestations ... atypiques. Genre mythes et légendes, tu vois. Car -c'est uniquement mon hypothèse- Yamada semble agir contre sa volonté... Vu comment il pleurait tout à l'heure et m'ayant tiré dessus.. Mais avant et de toute urgence, cacher ces vêtements sales et en prendre des autres ! ça va être mission impossible mais si on nous remarque, s'en est fini de nous deux et du lycée, on va être fiché terroriste avec tout ce sang sur ma chemise et sur tes jambes !"
avatar
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Lun 30 Avr - 21:17
Je m'attendais à tout sauf à cette réaction de ta part. J'étais tétanisée, jamais je n'aurais pu imaginer que tu pouvais avoir un sourire et un regard aussi effrayants. Clouée sur place, je te regardais dans les yeux tout en tremblant, je restais silencieuse en écoutant chacune de tes paroles, plus horribles les unes que les autres. Quel était le secret que tu pouvais cacher qui semblait être si dangereux ? En quoi risquais-je ma vie à vouloir connaître la vérité ? A vouloir te connaître un peu plus chaque jour ? Malgré tout cela, j'avais toujours envie de connaître la vérité... Je continuerais à chercher sans te mettre au courant.

Tout à coup, sans avoir le temps de réagir, je me rendis compte que l'on était presque l'un contre l'autre dans l'une des armoires du club. La position n'était pas très agréable mais je ne pouvais pas me permettre de bouger sous peine de tomber à la renverse et être découverte par les lycéens ou sous peine de me coller à toi et être davantage mal à l'aise. Je restais toujours silencieuse en regardant le sol, je n'osais plus tourner mon regard vers toi, le tien était tellement effrayant. Nous restions alors ainsi pendant plusieurs minutes le temps que les lycéens quittent la salle puis, je t'entendis prendre la parole tout en soupirant :

« - Ecoute, ça sert à rien d'agir seul chacun de son côté. Je parle pour toi comme pour moi. Quand je suis tombé au sol, j'ai remarqué que Yamada avait un tatouage, une marque lumineuse dans le cou. Je ne m'y connais absolument pas, mais il faudrait qu'on aille au plus vite à la bibliothèque et chercher des livres sur les manifestations ... atypiques. Genre mythes et légendes, tu vois. Car -c'est uniquement mon hypothèse- Yamada semble agir contre sa volonté... Vu comment il pleurait tout à l'heure et m'ayant tiré dessus.. Mais avant et de toute urgence, cacher ces vêtements sales et en prendre des autres ! ça va être mission impossible mais si on nous remarque, s'en est fini de nous deux et du lycée, on va être fiché terroriste avec tout ce sang sur ma chemise et sur tes jambes ! »

Je restais alors davantage silencieuse pendant plusieurs minutes. Je devais avouer que j'étais assez vexée... Enfin attristée de la manière dont tu m'avais parlée précédemment. Cependant, pour le moment, tu avais raison, je devais mettre mes émotions de côté pour le moment et arranger la situation. Levant alors le regard vers la porte en face de moi, je ne tournais en aucune façon le regard vers le tien.

Il ne faut pas trop m'en demander quand même...

« - Tu as peut-être raison. Il faut aller se renseigner là-dessus. J'ai une idée : je vais me changer pour enfiler l'un des kimonos du club et ensuite, j'irai chercher ta tenue de sport dans ton casier pour te l'amener. Comme ça, tu pourras te changer et personne ne remarquera ta tenue. D'accord? »

Sortant alors de l'armoire , j'avançais vers les kimonos préparés par nos soins puis en pris un en me tournant vers toi, continuant d'éviter ton regard :

« - Ne regarde pas... »

Je commençais alors à retirer mes vêtements en restant silencieuse, j'étais assez gênée part la situation à vrai dire mais c'était une urgence, je n'avais pas le temps de faire de manière. Nos vies de lycéen étaient en jeu.


Quelques minutes plus tard, j'avais réussi à enfiler le kimono correctement bien que mon corps soit encore un peu douloureux. Je me tournais alors vers toi, assez gênée puisque rares sont les personnes me voyant ainsi. L'avantage du kimono était que le sang sur mes jambes était dissimulé pour le moment, j'irai le nettoyer plus tard.

« - Voilà. Tu me donnes ta clef s'il te plaît ? »

avatar
Admin
Messages : 72
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateurhttp://modernvampire.forumactif.com

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Mar 1 Mai - 21:59
Le moment de silence était pesant, mais malheureusement nécessaire. Il avait été obligé d'effrayer la demoiselle pour qu'elle ne soit trop curieuse. Mais de toute évidence, Tatsu n'avait pas menti sur ses propos : Beaucoup de membres "protecteurs" se cachaient dans l'ombre, attendant le moment propice pour faire taire à jamais les humains qui en savaient de trop.. Même si ces derniers faisaient la promesse de se taire à jamais.

Une fois les lycéens partis, Heiana prit l'initiative de sortir et d'enfiler d'autres habits. Par respect, le vampire détourna le regard.
Quand il put de nouveau observer la demoiselle, il ne répondit pas de suite à sa demande. Il la regarda quelques instants, car la demoiselle était comme métamorphosée. Ses traits sévères s'étaient adoucis, et elle était vraiment très belle dans cette tenue. Les couleurs lui allaient à ravir.

-"... C'est toi qui a réalisé ce kimono ?" Tenta doucement le jeune homme, "Il te va à ravir."
Disant tout cela avec un sourire, cela contrastait énormément avec la situation d'il y a quelques minutes. Partagé entre l'envie de la protéger et celle d'avouer son secret, il voulait au moins garder un bon contact avec la demoiselle. Le rapprochement avait été assez difficile comme ça.

Il finit par donner sa clef et laissa la demoiselle partir. Tatsu, pour bien faire, se cacha une nouvelle fois dans l'armoire. Il attendit patiemment le retour de la Tsundere.



Les minutes passèrent, pas un bruit. Tatsu se sentait à moitié rassuré. Quand soudain il entendit des bruits de pas s'amener vers la pièce, puis s'arrêter devant l'armoire. La porte s'ouvrit.

Devant le vampire, qui était accroupi, se tenait Yamada. Il semblait calme, mais quelque chose clochait avec son comportement rebelle habituel. Il ne pleurait plus, mais avait la respiration saccadé, comme s'il luttait à l'instant même contre quelqu'un ou quelque chose. Rien que pour ce comportement bien trop changeant, Tatsu fit aveuglement confiance au jeune homme et lui posa quelques questions :

-"Comment ?"

De par cette question, Tatsu voulait demander comment Yamada l'avait retrouvé aussi facilement. Le caïd montra son nez, non sans mal. Il tremblait comme une feuille. Tatsu avait raison, Yamada luttait contre quelque chose, et il n'était pas là pour lui faire du mal. Il continua son interrogatoire tant qu'il put.

-"Pourquoi nous ? Qu'avons nous fait pour que tu nous attaques sans cesse ?"

La réponse fut difficile pour Yamada. Il du déglutir plusieurs fois avant de pouvoir articuler. Le contrôle qu'on avait sur lui était très puissant. La réponse fut brève et ne répondait pas à la question :

-"Pardon... Biblio, quatrième étagère ... rangée du milieu..."


Sur ce, Yamada du tourner les talons à toute vitesse et piquer un sprint royal. Même Tatsu aurait eu du mal à le rattraper !

Tatsu referma aussitôt la porte de l'armoire et continua à attendre impatiemment le retour de la demoiselle.
avatar
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Ven 4 Mai - 17:01
Troublée par tes paroles, quelques rougeurs firent leurs apparitions sur mes jours. Cependant, je n'oubliais pas le fait que tu me mentais et ça, c'était intolérable pour moi. Je détournais alors légèrement les yeux, fis un léger signe de tête puis partis vers les casiers, les clefs en main.


Arrivant dans le hall d'accueil où se trouvait tous les casiers, je me mis à la recherche du tien : puisque nous n'étions jamais arrivés jusqu'ici ensemble, je ne savais pas où se trouvait le tien. Après plusieurs minutes de recherche, je finis par le trouver. Je l'ouvris alors discrètement pour ne pas me faire repérer par quelqu'un puis je fis le chemin inverse jusqu'à la salle.

Tout à coup, je fus bousculée par quelqu'un qui quittait la salle du club en courant. Je commençais alors à paniquer puisque c'était l'endroit où tu étais et en plus de cela,  c'était suspect de voir quelqu'un quittait une pièce de cette manière. Tournant alors la tête vers la personne qui continuait de courir sans avoir pris la peine de s'excuser, je me rendis compte que c'était Yamada. Ma crainte augmenta alors et j'entrais alors en fracas dans la pièce.

« - Minomiya ?! Ca va ?! »

Sans prendre la peine d'attendre une réponse, je laissais tomber les affaires dans la pièce pour que tu puisses te changer et sortis aussitôt pour courir après Yamada, je devais lui poser des questions. Je devais découvrir s’il savait quelque chose. Je partis alors en courant dans les couloirs malgré les douleurs : l’adrénaline me les faisait oublier, je courrais vite, toujours plus vite à travers le lycée. Le kimono ne me gênait en aucune façon, seul retrouver la trace de Yamada m’importait.

Continuant de courir, j’avais fini par perdre la trace de Yamada. Je respirai alors fermement en finissant par m’arrêter tout en étant aux aguets, chaque bruit était important. Entendant un bruit sourd, je me retournais aussitôt, prête à attaquer.
avatar
Admin
Messages : 72
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateurhttp://modernvampire.forumactif.com

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Dim 6 Mai - 22:02
Yamada partit aussitôt qu'il fut arrivé. Le vampire voulut poursuivre le jeune homme car il avait besoin d'aide au plus vite ! Cependant, son importante tâche de sang sur la chemise l'empêchait de sortir tant qu'il n'était pas changé. Il jeta tout de même un oeil dans la pièce, et ecarquilla les yeux devant l'arrivée d'Heiana.
Sans même pouvoir répondre à sa question, cette dernière était déjà partie sur les traces du jeune homme possédé. Fort heureusement, elle avait jeté les affaires du jeune homme à terren ce qui lui permettait de se changer rapidement.

Sortant rapidement de l'armoire, Tatsu se deshabilla le plus vite qu'il put, enfila ses affaires de sport sans faire attention aux voyeurs : Il était seul dans la pièce de toute manière.
Une fois prêt, il usa quelque peu de ses pouvoirs pour retrouver la demoiselle : son odorat dévellopé retrouva de suite la demoiselle, et aussi rapide que le vent, il couru rejoindre Heiana.


Il la retrouva essouflée, elle n'avait (heureusement ?) pas retrouvé Yamada. En arrivant, les pas du vampire se firent entendre. Malheur à lui, il dut esquiver un coup de la demoiselle ! Pensant qu'elle allait être attaquée, elle avait agi avant même de savoir de qui il s'agissait.

Tatsu recula rapidement. Il était changé maintenant, et se tenait devant Kiyomizu.

-"Ola ! Doucement, c'est moi  !"

Il enchaina presque de suite :

-"Tu ne tireras rien de Yamada maintenant.. Il est venu me voir dans un moment de lutte pour m'expliquer ce qu'il a, et nous avons vu juste, quelque chose ou quelqu'un le manipule... Direction la bibliothèque, il m'a donné un indice sur le livre qui pourrait nous renseigner !"
avatar
Admin
Messages : 60
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

le Lun 14 Mai - 20:11
Heiana se rendit compte rapidement que c'était Tatsuyuki devant elle et eut donc un mouvement de recul. Elle toisa alors celui-ci pendant quelques secondes en gardant le silence, sa tenue de sport le mettait vraiment en valeur. Cette pensée quitta rapidement son esprit dès que son camarade prit la parole :

« - Tu ne tireras rien de Yamada maintenant... Il est venu me voir dans un moment de lutte pour m'expliquer ce qu'il a, et nous avons vu juste, quelque chose ou quelqu'un le manipule... Direction la bibliothèque, il m'a donné un indice sur le livre qui pourrait nous renseigner ! »

Hochant alors la tête, Heiana, accompagnée de Tatsu, se mit en marche en directement de la bibliothèque pour découvrir la cause de tous leurs problèmes depuis la rentrée. Ils allaient peut-être enfin pouvoir changer la donne et enfin souffler après tout cela. Psychologiquement et physiquement, Heiana commençait à fatiguer de tous ces problèmes, il était temps que cela change. Une fois arrivé à la bibliothèque, les deux lycéens se mirent à chercher le livre qui avait été indiqué par Yamada dans un moment de lucidité. Face au rayon renseigné, Heiana cherchait ce dernier.


Attrapant alors ce dernier, la demoiselle sentit une main se poser sur la sienne. Levant alors la tête, elle découvrit Tatsuyuki la regardant, posté derrière elle.

« - Minomiya ? »

Contenu sponsorisé

Re: ARC I & ARC 2 - La rentrée des classes

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum